Logo Perspectives med

Les USA s’enfoncent davantage dans le dossier ukrainien : Des systèmes Patriot livrés à Kiev…

Le président ukrainien, qui n'a pas quitté son pays depuis le déclenchement de l’opération russe le 24 février, a été reçu mercredi à la Maison Blanche par Joe Biden avant de s'adresser au Congrès américain. Ce sera son premier déplacement international depuis le début de la guerre.
Les USA s’enfoncent davantage dans le dossier ukrainien

Mardi, Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, avait écrit aux élus démocrates pour leur demander d’être physiquement présents mercredi soir pour une session très spéciale sur la démocratie. A Bakhmout, des soldats avaient remis à Volodymyr Zelensky un drapeau dédicacé à remettre au Congrès US. Le président ukrainien a été reçu mercredi à la Maison Blanche par Joe Biden avant de s’adresser au Congrès américain.

La visite confirme que les États-Unis soutiendront l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra », laisse-t-on entendre à Washington. Cela fait 300 jours que les États-Unis soutiennent l’Ukraine aussi bien économiquement que militairement. Une nouvelle tranche d’aide militaire de presque 2 milliards de dollars est annoncée.  Les sénateurs et représentants discutent en cette fin d’année d’une nouvelle ligne de crédit en faveur de l’Ukraine de plus de 45 milliards de dollars. Des élus de la future majorité républicaine de la chambre des représentants ont déjà dit qu’il n’y aura plus de chèque en blanc. C’est pour leur demander de continuer à soutenir l’Ukraine que V. Zelensky a cherché à s’adresser directement à eux. La Maison Blanche a fait savoir que le président américain annoncerait une nouvelle aide « significative » à l’Ukraine, qui comprendra, selon un haut responsable américain, des batteries de missiles Patriot, équipement de défense antiaérienne longue portée perfectionné.

Un Président encombrant ?

Il y a lieu de noter que le Président ukrainien n’est pas en odeur de sainteté partout aux USA. Scott Ritter, officier de renseignement US à la retraite, a annoncé que « Washington se prépare à remplacer le président ukrainien Volodymyr Zelensky par le commandant en chef des forces ukrainiennes, Valery Zaluzhny ». Ajoutant que « l’Occident a poussé Zelensky à la deuxième place et se concentre sur Valery Zaluzhny en tant que futur dirigeant de l’Ukraine ».

Il a souligné que « les médias occidentaux surveillent la promotion de la personnalité de Zaluzhny », tout en relevant que « des gens comme le général Zaluzhny décideront de l’avenir de l’Ukraine. Lorsque le conflit atteindra sa phase finale, il sera celui qui s’assiéra autour de la table des négociations en tant que représentant de Kiev. »

Cela survient au moment où Vladimir Rogov, chef du mouvement « Nous sommes avec la Russie », a confirmé que « le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, utilise les services de renseignement ukrainiens comme seule force de soutien, afin de maintenir son pouvoir et de lutter contre ses rivaux politiques ». Auparavant, V. Rogov avait déclaré à l’agence TASS que « Zelensky s’est fait de nombreux ennemis politiques lors de sa tentative de construire un système de pouvoir à un seul homme en Ukraine, ce qui a provoqué de grandes forces d’opposition, en particulier l’alliance entre les hommes d’affaires Rinat Akhmetov et Valery Zaluzhny ».

Dans ce contexte, Philip Giraldi, ex-officier de la CIA, avait récemment affirmé que « le président ukrainien Zelensky tente d’impliquer l’OTAN dans un conflit direct avec la Russie », expliquant que « Zelensky et ses conseillers sont déterminés à aggraver la situation, afin que la Russie adopte une mesure imprudente, et obliger l’OTAN et les États-Unis à s’impliquer directement dans le conflit ».

Recommandé pour vous