#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

L’Algérie s’engage « stratégiquement » auprès de la Russie : Des exercices militaires conjoints annoncés en novembre à Béchar

Le chef de la diplomatie algérienne a fait un déplacement à Moscou où il a rencontré son homologue russe. En cette période de turbulences entre Moscou et plusieurs capitales occidentales, Brahim Boughali, président du Parlement algérien, a affirmé « l’engagement de l’Algérie dans son partenariat stratégique approfondi avec la Russie ».

Lors de sa rencontre lundi 4 avril avec l’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev, B. Boughali a souligné que « les relations bilatérales distinguées qui unissent les deux pays et sont marquées par une longue histoire de réalisations, témoignent du développement de la coopération au niveau parlementaire, en particulier après la création récente d’un groupe parlementaire pour l’amitié avec la Russie. » Et appelé à « exploiter toutes les possibilités disponibles pour diversifier les domaines de coopération », louant dans ce contexte « ce que la coopération militaire a réalisé entre les deux pays ».

Concernant l’opération militaire russe en Ukraine, le président de la chambre basse du parlement algérien a expliqué que « l’Algérie adopte une approche pacifique de la résolution des crises, basée sur le dialogue et les négociations », appelant à « l’unification des normes dans la gestion des crises ».

De son côté, I. Beliaev, a salué « le niveau de coopération qui rapproche les deux pays à différents niveaux », ajoutant que « la partie russe est sur le point de créer un groupe d’amitié parlementaire, afin de coordonner avec son homologue. »
Il a remercié l’Algérie pour sa position équilibrée sur la crise en Ukraine, et a salué les positions exprimées par les parlementaires algériens, qui ont récemment participé aux travaux de l’Assemblée générale de l’Union interparlementaire qui s’est tenue en Indonésie.

Lundi, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères s’est entretenu depuis Moscou avec son homologue algérien Ramtane Lamamra, en marge d’une réunion avec des représentants du groupe de contact de la Ligue des États arabes. Au cours de l’entretien, le ministre russe des Affaires étrangères a exprimé son « intention de se rendre prochainement en Algérie », selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, notant qu’il était « heureux d’avoir l’opportunité de discuter des relations bilatérales avec l’Algérie ».

Manœuvres militaires

Il y a lieu de signaler que les deux pays ont annoncé un nouvel exercice militaire conjoint en novembre prochain, non loin de la frontière avec le Maroc, près de la localité de Hammaguir relevant de la wilaya de Béchar, ont rapporté, mardi, des médias russes. Le site choisi avait servi de base pour l’armée française, jusqu’en 1967.

Les manœuvres auront pour thème principal la lutte contre le terrorisme, d’autant que l’armée algérienne dit être la cible d’attaques commises par des entités terroristes opérant dans le sud du pays. Le ministère de la Défense a annoncé, le 20 mars, la mort de trois soldats algériens «dans un accrochage avec un groupe terroriste» dans la région de Timiaouine, située dans la wilaya de Brodj Badji Mokhtar.

Le premier exercice tactique russo-algérien a eu lieu en octobre 2021 sur le terrain d’entrainement de Taraskoïe en Ossetie du Nord en Russie. L’annonce de l’organisation de ces manœuvres intervient une semaine après la visite effectuée par Antony Blinken à Alger.

Lors de ses entretiens avec le président Abdelmadjid Tebboune et Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie US les a appelés à réviser leurs relations avec le Russie. «Les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ont déjà eux-mêmes subi les conséquences des campagnes militaires russes en Syrie et en Libye. La communauté internationale doit augmenter la pression sur la Russie pour qu’elle mette fin à cette guerre non provoquée et injustifiée» en Ukraine, a-t-il déclaré à l’occasion d’un point de presse animé depuis l’ambassade des Etats-Unis.

Pour rappel, l’armée algérienne avait procédé en janvier 2021 à un important exercice militaire au Sud de Tindouf, près de la frontière marocaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous