Logo Perspectives med

Armes israéliennes fournies à l’Ukraine :Tel-Aviv aux ordres de Washington

Les médias israéliens ont révélé que « sous la pression des Etats-Unis », Tel-Aviv a accepté de « financer la fourniture de matériaux stratégiques à l’Ukraine ».
Armes israéliennes fournies à l’Ukraine

« Des responsables américains ont incité les autorités israéliennes, il y a quelques semaines, de se joindre urgemment aux efforts des pays de l’OTAN pour fournir une assistance au régime de Kiev », rapporte le journal Haaretz qui cite des sources diplomatiques européennes

Les sources ajoutent que « Washington voulait qu’Israël fournisse à Kiev des systèmes de défense aérienne, bien que les autorités israéliennes aient auparavant officiellement rejeté cette possibilité, et en conséquence, les deux parties ont convenu qu’Israël financera des matériaux stratégiques pour la partie ukrainienne ». Et signalent que « le gouvernement israélien dirigé par Yaïr Lapid a approuvé la décision, mais le cabinet a refusé de commenter officiellement cette question ».

Israël a dépensé un total de « plusieurs millions de dollars » à ces fins. Les matériaux ont été transférés à « l’un des États membres de l’OTAN fortement impliqué dans la fourniture d’équipements militaires à l’Ukraine ».

L’article n’a pas précisé la nature exacte du matériel signifié par l’expression « matériel stratégique », vu que les autorités d’occupation israéliennes « avaient demandé à tous les participants à ces livraisons de ne pas divulguer de détails afin de ne pas irriter la partie russe », a-t-on poursuivi de mêmes sources, relayées par la télévision libanaise AlMayadeen. Et de renchérir qu’« Israël a également accepté la possibilité de fournir à l’Ukraine via les pays de l’OTAN des systèmes d’armes contenant des composants israéliens, y compris des systèmes optiques et des systèmes de contrôle de tir ».

Les médias israéliens ont en outre rapporté « qu’une société israélienne des industries militaires a vendu à l’armée ukrainienne des systèmes anti-drones capables d’intercepter et de brouiller les drones de combat ». Précisant dans la foulée que « ces systèmes ont été vendus via la Pologne, afin de contourner l’interdiction imposée par Israël sur la vente d’armes sophistiquées à l’Ukraine ».

Recommandé pour vous