Logo Perspectives med

Agitation dans le Kurdistan irakien : L’empreinte du Mossad dénoncée

Le Comité de coordination de la résistance irakienne (CCRI) a révélé avoir décelé des activités d’entraînement de groupes armés dans la région du Kurdistan irakien « avec des empreintes sionistes ». Les autorités kurdes ont démenti…

Le CCRI « a détecté des activités suspectes réalisées par des sbires internes d’agents étrangers dans le but de semer le chaos avec des empreintes sionistes claires », a indiqué le comité dans un communiqué. Selon ce dernier, ces activités étaient parrainées par Masrour Barzani, Premier ministre du Kurdistan.

Dans son texte, il a mis en garde les autorités du Kurdistan que « leurs efforts pour allumer le feu se retourneront contre eux et les brûleront avant les autres ».

En réaction, Hoshyar Zibawi, chef du Parti démocratique du Kurdistan, a qualifié les accusations du CCRI « de fausses accusations et de fausses informations qui doivent être examinées ».

Le 22 mai dernier, le secrétaire général de la faction Asaeb ahl al-Haq, cheikh Qaïs Khazaali avait accusé Erbil d’entrainer des groupes sur son sol avec l’aide du Mossad israélien pour semer le chaos dans les autres régions irakiennes.
Selon lui, « le Mossad à Erbil est passé de la phase de collecte des informations à celle de réalisation d’opérations ».

Dans la foulée, il a condamné le mutisme des responsables irakiens devant les indices que leur présentent leurs homologues iraniens sur des activités du Mossad depuis cette région. « Les dirigeants de premier rang dans la province du Kurdistan n’ont exprimé aucun démenti sur leurs relations avec Israël », a déploré Q. Khazaali, selon qui des groupes sont entraînés à Erbil afin de semer le chaos dans les autres régions irakiennes, notamment dans les provinces du sud et du centre de l’Irak.

Recommandé pour vous