#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

V. Poutine parle de la CIA : Le démantèlement de l’empire a été supervisé par l’Agence US

Vladimir Poutine, président russe, a révélé lors d’une réunion du Conseil des Droits de l’Homme (CDH), que des espions de la CIA avaient dans les années 90 du siècle dernier, contribué aux privatisations du système économique en Russie, quelque temps après l’effondrement de l’Union soviétique.

« Des cadres de la Central Intelligence Agency américaine ont travaillé directement en Russie, occupant des postes officiels au sein du gouvernement et travaillé comme conseillers au milieu des années 90 et au début des années 2000 », a assuré V. Poutine, après avoir été élu président la fédération de Russie, en mai 2000, succédant à Boris Eltsine.
Il a également fait remarquer que des spécialistes américains se trouvaient sur les sites d’infrastructures nucléaires : « ils s’y rendaient tous les jours pour y travailler (…) Vous pensez qu’il s’agit d’un cas isolé d’ingérence dans les affaires intérieures de la Russie. Non, il y en a beaucoup d’autres… Tout était sous le contrôle de certains pays », a-t-il souligné.
Selon lui, il est difficile de parler de simple ingérence, car il s’agit plutôt d’un contrôle total par des pays étrangers et des services secrets étrangers.
Le maitre du Kremlin a toutefois indiqué avoir combattu ce phénomène, et au début des années 2000, et « tout nettoyé ». Il a précisé qu’après le retour de ces agents aux États-Unis, lorsque tout a été découvert, beaucoup d’entre eux ont été envoyés au tribunal « en raison de violations de la loi américaine à cet égard ».
Ce n’est pas la première fois que V. Poutine accuse les USA de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Russie, notamment dans les suites immédiates de la chute de l’Union soviétique et de la privatisation des actifs détenus par le gouvernement. En 2013, il a affirmé que des agents de la CIA travaillaient dans l’entourage d’Anatoly Chubais, vice-premier ministre qui a supervisé le processus de privatisation. Ce dernier est ensuite devenu le chef de cabinet du Kremlin.
Au début de l’année, Ruslan Khasbulatov, ancien président du parlement russe, a affirmé que le premier président russe, B. Eltsine, était entouré de « centaines » d’agents de la CIA qui lui disaient quoi faire, pendant toute la durée de son mandat. R. Khasbulatov a même affirmé qu’Eltsine envoyait des responsables de la sécurité et des chefs de département aux États-Unis pour que les Américains puissent « les examiner » et « donner leurs conclusions ».
Des documents ont été publiés dans les médias US pour commenter les déclarations du président russe. Ils soulignent notamment que « des spécialistes américains se trouvaient dans des installations nucléaires en Russie sur la base d’accords bilatéraux ». La seule question qui se pose est de savoir qui, du côté russe, a pu être à l’origine de ces accords – peut-être s’agit-il des mêmes responsables de la CIA qui ont servi de conseillers aux hauts responsables du gouvernement auxquels Vladimir Poutine a fait référence.
Dans le même temps, la presse américaine a écrit qu’il n’existe « aucune information officielle de la CIA » concernant la présence d’officiers de la CIA au sein du gouvernement russe dans les années 1990.

Recommandé pour vous