#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Tension persistante en Cisjordanie : Des élus américains réagissent

Previous slide
Next slide
La situation reste tendue en Cisjordanie où les incursions des forces israéliennes d’occupation s’opposent à un feu nourri du côté palestinien, notamment à Naplouse. Deux Palestiniens sont tombés sous les balles israéliennes et plusieurs autres ont été blessés, samedi 6 mai, lorsque le camp de Nour Shams à Tulkarem, en Cisjordanie occupée, a été investi par les forces sionistes.
Tension persistante en Cisjordanie

Samer Salah Al-Shafei, 22 ans (blessé par balles au cou, à la poitrine et à l’abdomen) et Hamza Jamil Khreyoush, 22 ans (blessé par balles au la poitrine, l’abdomen et le pied gauche), a annoncé le ministère palestinien de la Santé en faisant le bilan de l’opération de Tulkarem. Des sources locales, citées par le site PalToday ont rapporté que de violents affrontements armés ont éclaté dans le camp de Nour Shams, après la découverte par les résistants de l’infiltration d’une force spéciale israélienne. A l’issue de ces affrontements, les forces d’occupation ont dépêché d’importants renforts militaires dans le camp de Nour Shams pour sauver la force spéciale israélienne, qui était sous le feu des résistants. Il s’agit du deuxième assaut israélien en Cisjordanie en 48 heures. Jeudi 4 mai, trois Palestiniens ont été tués, après l’encerclement et le bombardement de la maison dans laquelle ils se réfugiaient.

En réaction, Tarek Selmi, porte-parole du mouvement de résistance le Jihad islamique, a déclaré que la réponse de la résistance et du peuple palestinien à ce crime israélien et à aux autres ne tardera pas.

Il convient de noter que 110 martyrs palestiniens ont été assassinés par les forces d’occupation israéliennes, depuis le début de cette année.

A signaler aussi qu’aux USA, les choses évoluent face à la dramatique situation en Palestine. Ainsi, Betty McCollum, députée du Minnesota, a présenté vendredi 5 mai une résolution qui, si elle est adoptée, interdira au gouvernement israélien d’utiliser des fonds américains pour réprimer les Palestiniens à l’est d’al-Qods et en Cisjordanie occupées.

Cette initiative fait suite à cinq mois de violences commises par l’armée d’occupation israélienne et les colons israéliens, qui ont coûté la vie à plus de 100 Palestiniens. Seule une douzaine d’Israéliens, dont des soldats et des colons, ont été tués dans des opérations anti-occupation.

B. McCollum a déclaré que la résolution « interdit au gouvernement israélien d’utiliser l’argent des contribuables américains en Cisjordanie occupée pour la détention militaire, les abus ou les mauvais traitements d’enfants palestiniens détenus par l’armée israélienne ainsi que pour les saisies et la destruction des biens et des maisons palestiniens en violation du droit international humanitaire ». La loi interdirait également que les fonds américains soient utilisés pour « aider ou soutenir » l’annexion unilatérale de terres palestiniennes en violation du droit international humanitaire.

« Pas un dollar de l’aide américaine ne devrait être utilisé pour commettre des violations des droits de l’homme, démolir les maisons des familles ou annexer de manière permanente des terres palestiniennes », a déclaré B. McCollum au site Arab News. « Les États-Unis fournissent chaque année des milliards d’aide au gouvernement israélien – et ces dollars devraient servir à la sécurité d’Israël, et non à des actions qui violent le droit international et causent des dommages. La paix ne peut être atteinte que lorsque les droits humains de chacun soient respectés, et le Congrès est responsable de ne pas ignorer les mauvais traitements bien documentés des enfants et des familles palestiniens vivant sous occupation militaire israélienne », a ajouté la députée.

A signaler aussi que B. McCollum a reçu le soutien de 16 collègues du Congrès et de 75 organisations arabes, juives et chrétiennes. « Le soutien augmente rapidement pour le peuple palestinien, qui mérite la justice, l’égalité, les droits de l’homme et le droit à l’autodétermination », a-t-elle déclaré. « Des groupes éminents de la société civile, ainsi que des organisations chrétiennes, juives et musulmanes, ont signé pour soutenir ce projet de loi – parce que nous sommes tous d’accord sur le fait qu’aucun enfant palestinien et aucun enfant juif ne devrait aller se coucher la nuit par crainte de la violence en cours », a-t-elle encore relevé.

L’importance des co-sponsors de la législation est qu’elle comprend de nombreux membres traditionnels du Congrès, dont entre autres: les représentant Don Beyer, Ayanna Pressley, Donald Payne Jr. , Bonnie Watson Coleman, Raul Grijalva, Jamaal Bowman, Mark Pocan, Cori Bush, Pramila Jayapal, Jesus « Chuy » Garcia, . Alexandria Ocasio-Cortez, Barbara Lee, Rep. Summer Lee et Dwight Evans.

Le projet de loi est également coparrainé par le seul Palestinien au Congrès, la représentante Rashida Tlaib, et la collègue de B. McCollum au Minnesota, la représentante Ilhan Omar.

Recommandé pour vous