#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Remise en cause de la supériorité aérienne israélienne : Le Hezbollah monte en puissance

Un ancien commandant de l’armée de l’air israélienne a souligné que « la liberté d’action aérienne d’Israël au Liban a diminué l’année dernière après avoir été remise en cause par des missiles anti-aériens du Hezbollah ».

Amikam Norkin, général de division et ancien commandant de l’armée de l’air dans les forces d’occupation israéliennes, a affirmé que « le Hezbollah a lancé un missile anti-aérien il y a un peu plus d’un an sur un drone israélien dans l’espace aérien libanais et l’a presque touché, depuis cet instant,  ils ont compris en Israël qu’une partie des surprises que le Hezbollah réservait pour la prochaine guerre, sera dévoilée dans les jours de routine. »

Interrogé par Raoui Sharon, expert en affaires militaires de la chaine israélienne Kan, A. Norkin a ajouté que « des avions israéliens appartenant à l’armée de l’air israélienne survolaient l’espace aérien libanais dans le but de collecter, photographier et obtenir des informations de renseignement, ces survols ont été menacées par des missiles anti-aériens appartenant au Hezbollah. » Soulignant que « les opérations aériennes d’Israël au Liban ont été réduites l’année dernière, et cela signifie moins de vols, donc moins d’informations de renseignement ».

Interrogé sur la capacité de l’armée de l’air israélienne à détruire les installations nucléaires iraniennes, le général israélien est resté évasif. « L’armée de l’air israélienne ne se réveille pas le matin et ne décide pas par elle-même quoi faire. Cette question a changé après la sortie des États-Unis de l’accord nucléaire, aujourd’hui le chef d’état-major a estimé que l’Iran est représente à nouveau la première priorité dans la stratégie de défense de l’armée israélienne », a relevé, enfin, le général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous