#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Rabat et Alger s’agitent dans l’espace arabe : La diplomatie des missives

Le message royal adressé lors de la fête du Trône, aux responsables comme au peuple algériens, a de quoi réconforter les uns et les autres sur les véritables intentions de Rabat qui tend toujours la main à Alger. Si l’absence de toute réaction est notable au palais El Mouradia, il n’en reste pas moins que la présidence algérienne a choisi de pister le Royaume. En le talonnant en matière de diplomatie des missives.
Rabat et Alger s’agitent dans l’espace arabe : La diplomatie des missives

Un message écrit adressé par le président algérien au président des Emirats arabes unis a été remis jeudi par l’ambassadeur algérien à Abou Dhabi au cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, vice-président, vice-Premier ministre et ministre du cabinet de la présidence, indique l’agence de presse émiratie.

Les deux parties « ont abordé les relations de coopération existantes entre les Emirats arabes unis et l’Algérie et des moyens de les renforcer et les développer au profit des deux pays et des deux peuples frères. Ils ont aussi passé en revue nombre de dossiers régionaux et internationaux d’intérêt commun », souligne la même source.

La missive d’ABdelmajid Tebboune intervient dix jours après le message écrit adressé par le roi Mohammed VI à Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, alias « MBZ ».

A signaler que le président algérien a envoyé une lettre à l’émir du Qatar, quatre jours après une initiative similaire de la part du souverain. En outre, l’ambassadeur algérien au Caire a remis, mercredi, au ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, un message d’A. Tebboune au président Abdel-Fattah Al-Sissi.

Le Qatar a affirmé sa pleine disposition à lancer une médiation entre le Maroc et l’Algérie, rappelle-t-on. Alors que les responsables algériens avaient décliné, à plusieurs reprises, des tentatives arabes similaires. Faut-il s’attendre à des développements surprenants, cette fois-ci ? That’s a question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous