#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Moscou met fin aux tergiversations : Et annexe le Donbass

Previous slide
Next slide
Lors d’une allocution télévisée intervenue après la réunion du Conseil de sécurité où les membres du gouvernement s’étaient exprimés en direct, Vladimir Poutine a reconnu les républiques autoproclamées du Donbass avec qui il a signé des traités d'amitié. Désormais, l’accord de Minsk s’avère caduc et les exigences de Moscou en ce qui concerne l’expansion de l’OTAN restent, seules, sur la table des négociations.

Au cours d’une intervention télévisée, le maitre du Kremlin a annoncé que la Russie reconnaissait désormais les républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk. Il a également signé des «accords d’amitié et d’entraide» avec les deux républiques du Donbass. «Je juge nécessaire de prendre cette décision qui était mûre depuis longtemps: immédiatement reconnaître l’indépendance de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk», a-t-il déclaré en demandant au Parlement russe «d’approuver cette décision puis de ratifier les accords d’amitié et d’entraide avec les deux républiques».
Plus tôt dans la journée, les dirigeants de la République autoproclamée de Lougansk et de celle de Donetsk ont demandé au président russe de reconnaître leur indépendance.
Au cours de son discours V. Poutine a exposé les derniers développements de la crise ukrainienne et déploré la volonté de Kiev de faire perdurer le conflit dans l’est de l’Ukraine. A ce titre, il a exigé des autorités ukrainiennes de «cesser les opérations militaires» contre les deux républiques du Donbass. «Quant à ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev et qui le gardent, nous exigeons d’eux l’arrêt immédiat des opérations militaires, autrement toute la responsabilité de la poursuite de l’effusion de sang reposera totalement sur la conscience du régime en territoire ukrainien.» L’annonce du président russe survient dans un contexte sécuritaire fortement détérioré à l’est de l’Ukraine. Ce même 21 février, le Service russe de sécurité (FSB) a annoncé qu’un «obus d’un modèle inconnu tiré depuis le territoire ukrainien [avait] complètement détruit un lieu de service des garde-frontières du FSB de la Fédération de Russie». De son côté, le ministère russe de la Défense a annoncé avoir neutralisé cinq «saboteurs» venus du territoire ukrainien et qui auraient tenté de franchir la frontière entre les deux pays. «Lors de combats, cinq personnes appartenant à un groupe de saboteurs et de renseignement ayant violé la frontière de la Russie ont été éliminées», a expliqué le ministère, cité par les agences de presse russes.
Par ailleurs deux blindés appartenant à l’armée ukrainienne auraient également été détruits, selon cette même source. «Deux véhicules de combat de l’infanterie des forces armées ukrainiennes sont entrés [en Russie] depuis le territoire de l’Ukraine pour évacuer le groupe de saboteurs vers le territoire ukrainien via la frontière», a expliqué le ministère. Il a précisé qu’aucun militaire russe ou garde-frontière n’avait été blessé. L’incident se serait déroulé dans la région de Rostov à 6h du matin heure locale près de la localité de Mitiakinskaïa.

Scènes de liesse dans le Donbass
La reconnaissance de l’indépendance des républiques autoproclamées du Donbass par la Russie le 21 février a déclenché des scènes de liesse dans les rues de Donetsk. Le ciel de la ville a été illuminé par de nombreux tirs de feux d’artifice. Sur les vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on peut y voir plusieurs grands feux d’artifices illuminés le ciel de la ville de Donetsk.
De nombreuses personnes sont descendues dans les rues de la ville pour exprimer leur joie en brandissant des drapeaux russes.
Le Président russe a chargé le ministère de la Défense d’assurer le maintien de la paix dans les Républiques de Donetsk et de Lougansk reconnues ce 21 février par Moscou. « Suite à la demande du dirigeant de la République populaire de Lougansk , le ministère russe de la Défense doit assurer que les forces armées russes garantissent le maintien de la paix sur le territoire de la République », indique le paragraphe 4 du décret sur la RPL. Il y a une clause similaire dans le décret relatif à la République populaire de Donetsk.

Recommandé pour vous