#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Le Président colombien réprimande Israël : Tel-Aviv use de « pratiques nazies » à Gaza

Gustavo Petro, président colombien, a comparé les attaques de l’armée israélienne sur la bande de Gaza à des « pratiques nazies ».
Le Président colombien réprimande Israël : Tel-Aviv use de « pratiques nazies » à Gaza

C’est ce qu’il a écrit samedi sur la plateforme « X », dans lequel il a fortement critiqué le bombardement israélien de la ville de Deir al-Balah, dans la bande de Gaza.

Petro a déclaré dans son message qu’il avait accompagné des images vidéos de la zone soumise aux bombardements israéliens : « Ils disent que ce n’est pas du nazisme. Le meurtre de 5 300 garçons et filles palestiniens est une pratique nazie, même si la conscience occidentale n’apprécie pas ce fait. »

Il a ajouté : « Je le répète encore une fois, c’est du nazisme. » G. Petro avait précédemment déclaré que Gaza est soumise à un « génocide ».
Le ministère de la Santé à Gaza a affirmé dimanche 3 décembre que 15 523 personnes, dont 70% de femmes et d’enfants, avaient été tuées depuis le début de l’emballement du conflit le 7 octobre avec les bombardements israéliens en riposte à l’opération militaire du Hamas.

« Durant les heures passées, seuls 316 morts et 664 blessés ont pu être sortis des décombres et amenés dans des hôpitaux, mais beaucoup d’autres sont encore dessous », a déclaré le porte-parole du ministère.

Tout au nord de Gaza, le long de la frontière avec Israël, l’armée israélienne a mené le 3 novembre des frappes aériennes suivies de tirs d’artillerie, qui ont soulevé d’épais panaches de fumée et de poussière. Engagée dans une offensive terrestre depuis le 27 octobre dans le nord du territoire, où elle a pris le contrôle de plusieurs secteurs, l’armée israélienne a aussi multiplié depuis la fin de la trêve le 1er décembre les raids aériens dans le sud, où des centaines de milliers de Palestiniens se sont massés espérant échapper à la guerre.

 L’armée israélienne a indiqué avoir mené « environ 10 000 frappes aériennes depuis le début de la guerre ». Elle avait annoncé la veille avoir mené en 48 heures plus de 400 frappes sur le territoire palestinien, qui ont ciblé principalement la région de Khan Younès, grande ville du sud. Le 3 décembre, l’armée israélienne a annoncé avoir détruit depuis le début de son offensive terrestre 500 entrées de tunnels utilisés par le Hamas, sur un total d’environ 800 qui ont été découvertes dans la bande de Gaza. Ces entrées de tunnels étaient « situées dans des zones civiles, pour beaucoup à l’intérieur de bâtiments civils, comme des écoles, des jardins d’enfant, des mosquées ou des terrains de jeu », a affirmé l’armée sioniste. Israël accuse le Hamas d’avoir installé ses infrastructures dans un immense réseau de tunnels creusés dans le sous-sol de Gaza, en particulier dans des zones habitées, et d’utiliser les civils comme des boucliers humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous