#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

La mairie de Rabat perd sa tête : Un coup dur pour le RNI ?

Previous slide
Next slide
Asmaa Rhlalou, maire de Rabat, a fini par jeter l’éponge. Une décision qui sera communiquée officiellement au wali de la région Rabat-Salé-Kenitra, a précisé l’édile à la presse.
La mairie de Rabat perd sa tête : Un coup dur pour le RNI ?

Ce départ était inscrit à l’ordre du jour. A. Rhlalou était entrée, il y a des mois de cela, dans un bras de fer qui s’est durci avec les conseillers de son propre parti, le RNI. La direction de cette formation avait mené plusieurs médiations entre les deux camps, sans pour autant parvenir à contenir les divergences.

A. Rhlalou avait accédé à la présidence de la mairie de la capitale, en septembre 2021. Elle avait réussi à réunir autour de sa candidature une majorité, à priori confortable, avec 58 voix en sa faveur sur 79 conseillers qui avaient pris part à l’opération du vote. Sauf que ce plébiscite s’est vite heurté au choix du mari de la maire comme avocat attitré de l’institution. Une nomination qui contrevient à l’article 65 de la loi organique n°113-14, relative aux communes adoptée par le gouvernement PJD, -(sous Abdelilah Benkirane)-, et publié au Bulletin officiel dans son édition du 18 février 2016.

Recommandé pour vous