Logo Perspectives med

Kiev conditionne la paix avec Moscou : Exigences rejetées par S. Lavrov

Les conditions posées par l’Ukraine pour les négociations sont irréalistes et inadaptées à la situation, a déclaré Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, aux journalistes couvrant le sommet du G20, rapporte l’agence TASS.
Kiev conditionne la paix avec Moscou

Selon le chef de la diplomatie russe, il est apparu clairement dans le discours de Volodomyr Zelenski qu’il n’a écouté aucun conseil de l’Occident sur la nécessité de négocier avec Moscou. Au lieu de cela, il maintient une rhétorique agressive et russophobe.

Toutes les discussions sur le fait que les États-Unis se préparent à des négociations sur l’Ukraine ne sont que des rumeurs, a précisé S. Lavrov. « En ce qui concerne les rapports sur les Américains préparant des négociations, ces rumeurs surgissent tout le temps et disparaissent ensuite, nous ne réagissons plus à cela », a-t-il déclaré. Dans le même temps, il a souligné que Moscou ne refusait pas les négociations avec l’Ukraine. « Plus longtemps ils refusent [de négocier], plus il sera difficile de trouver un accord », a-t-il ajouté.

S’exprimant lors du sommet du G20, le président ukrainien a une nouvelle fois accusé la Russie de violer la souveraineté territoriale de l’Ukraine, a déclaré l’impossibilité de nouveaux accords de Minsk et a également noté que l’Ukraine avait besoin de garanties de sécurité efficaces. Dans sa « formule de paix » pour l’Ukraine, V. Zelensky a énuméré, entre autres, la sécurité énergétique et alimentaire, le retrait des troupes, la restauration de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, la libération de tous les prisonniers, la prévention d’une nouvelle escalade et la documentation de la fin du conflit.

Les autorités russes ont déclaré à plusieurs reprises qu’elles étaient prêtes à dialoguer avec l’Ukraine, mais Kiev ne veut pas négocier.

Recommandé pour vous