Logo Perspectives med

Infrastructures : N. Baraka visite le barrage d’Agdez et lance deux projets hydrauliques et routier

Le ministre de l’Equipement et de l’eau, Nizar Baraka, a effectué, samedi dans la province de Zagora, une visite au barrage d’Agdez et lancé un projet hydraulique et un autre routier, dans le cadre des efforts visant à renforcer les infrastructures de cette province.
Infrastructures

Réalisé grâce à un investissement de 1,2 milliard de dirhams, le barrage d’Agdez, d’une capacité de stockage estimée à 317 millions de m3, est destiné à assurer l’approvisionnement de la province de Zagora en eau potable et d’irrigation, à protéger la région contre les inondations et à produire de l’électricité.

N. Baraka, qui était accompagné notamment du gouverneur de la province de Zagora, Fouad Hajji, a lancé, par la même occasion, un projet pour la construction d’un seuil de recharge artificiel de la nappe sur l’Oued Taghbalt sur une distance de 201 mètres, qui sera accompli grâce à un investissement de 5.213.220 Dirhams. Ce projet s’assigne pour objectifs d’augmenter le stockage des eaux souterraines, ainsi que le taux de recharge artificielle de la nappe phréatique de la zone de Taghbalt, de permettre à cette région de s’adapter aux changements climatiques et faire face aux effets de la sécheresse. Par la même occasion, le ministre s’est enquis du programme de recharge artificielle de la nappe phréatique dans le bassin de Maider. Il a été informé également de l’impact de la réalisation des seuils de recharge artificiels de la nappe au niveau de ce bassin, réalisés dans le cadre des projets d’adaptation aux changements climatiques dans la région par l’Agence du bassin hydraulique du Guir-Ziz-Ghéris. Le ministre et la délégation l’accompagnant ont visité, en outre, le projet d’une station de traitement des eaux usées au niveau du cercle d’Agdz. Cette station de nouvelle génération, dotée d’un canal de pompage et d’autres équipements modernes, contribuera à préserver le milieu naturel, étant donné qu’elle s’appuie sur des technologies et des moyens de pointe dans ce domaine.

Par ailleurs, M. Baraka s’est enquis du projet d’aménagement de la route nationale N 9 reliant Marrakech à Zagora via Ouarzazate. S’étalant sur une distance de 319 km, ce projet structurant, qui comprend 42 ouvrages d’arts, est réalisé grâce à une enveloppe budgétaire de 2.494 MDH. Ce projet permettra de moderniser le réseau routier, d’améliorer le niveau des services offerts aux usagers, la fluidité du trafic et les indicateurs de sécurité routière ainsi que de protéger la route des inondations et de promouvoir l’attractivité économique et touristique de la région.

Cette visite a été l’occasion également pour N. Baraka de s’enquérir de la deuxième tranche des travaux du projet d’élargissement et de renforcement de la route nationale N 9 au niveau du tronçon reliant Ait Saoun à Agdz, réalisé avec un coût de 74,5 MDH. Ce projet permettra d’améliorer les conditions de sécurité et le niveau de service, réduire le temps de transit et d’assurer la fluidité du trafic sur ce tronçon, ainsi que d’améliorer l’état de la liaison routière entre deux destinations touristiques de cette région.

Dans une déclaration à cette occasion, N. Baraka a souligné que le projet structurant du barrage d’Agdez a un impact socio-économique important sur la population de la région, car il y permettra le développement d’activités agricoles, touristiques et industrielles, ainsi que la création d’opportunités directes et indirectes d’emploi. Il permettra également, a-t-il ajouté, le désenclavement de la population locale à travers la création d’une route sur 17 km reliant la route nationale N 9 au barrage d’Agdz, en plus de faciliter l’accès aux sites touristiques naturels dont regorge la région. Evoquant le projet d’aménagement de la route nationale N 9 reliant Marrakech à Zagora via Ouarzazate, le ministre a indiqué que ce projet vise notamment à moderniser le réseau routier et à promouvoir le niveau des services offerts.

Recommandé pour vous