Logo Perspectives med

Groupe F : Les Diables Rouges écorchés par les Lions de l’Atlas

Les Lions de l’Atlas ont réussi l’essentiel en battant la Belgique (2-0), dimanche 27 novembre au stade Al Thumama. Si la deuxième sortie lors du mondial Qatar 2022 semble leur avoir réussi face aux Diables Rouges, le rendement des Lions est loin d’être au top.
Les Diables Rouges écorchés par les Lions de l’Atlas

L’équipe nationale réussit l’essentiel : elle rafle 3 points précieux qui lui permettent de prendre une option sur la qualification aux 8è de finale pour le groupe F.

Les protégés de Walid Regragui ont un troisième match à disputer, décisif pour la suite des opérations, le 1er décembre face à une équipe du Canada qui n’a plus rien à perdre. Sauf à laisser une bonne impression au Mondial.

Emeutes à Bruxelles

La joie qui a éclaté dans tout le Maroc aura irradié ailleurs aussi, là où une forte communauté est présente. Il en va ainsi en France où, à Paris, les Marocains ont été nombreux à avoir sillonné les artères de la capitale française drapeaux bicolores brandis. Mais tel n’est pas le cas en Belgique où des émeutes ont éclaté, dans le centre de Bruxelles, à l’issue du match. Une centaine de policiers, munis de canons à eau, ont dû intervenir contre des supporters qui ont détruit du mobilier urbain et lancé des projectiles en direction de la police, rapporte la presse belge.

La situation était déjà «tendue avant le début du match», mais les tensions entre supporters se sont accentuées après la défaite de la Belgique, les Diables rouges étant classés 2è mondiaux. Plusieurs voitures et trottinettes ont ainsi été «caillassées et brûlées» alors que «le mobilier urbain a été en partie détruit».

Sur Twitter, la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a demandé à toute personne d’éviter le secteur du boulevard du Midi et des rues adjacentes. Vers 18h30, la situation était toujours tendue dans le centre de Bruxelles. Plusieurs policiers étaient encore la cible de projectiles. La presse ajoute qu’un policier aurait été blessé dans les incidents. Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles, a dénoncé «avec la plus grande fermeté» les incidents. «Je déconseille donc aux supporters de venir dans le centre-ville. La police engage tous ses moyens pour maintenir l’ordre public», a-t-il Tweeté tout en précisant que la police a reçu l’ordre de procéder à des arrestations administratives.

Recommandé pour vous