#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Formation professionnelle : Trois nouvelles Cités des Métiers et des Compétences fin prêtes pour la rentrée

Previous slide
Next slide
Trois nouvelles Cités des Métiers et des Compétences (CMC) ouvriront leurs portes à la prochaine rentrée, pour s’ajouter aux quatre autres implantées dans des régions, a annoncé lundi à la Chambre des représentants Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.
Trois nouvelles Cités des Métiers et des Compétences fin prêtes pour la rentrée

En réponse à une question centrale sur “le bilan du chantier de création des CMC”, lors de la séance des questions orales, Y. Sekkouri a souligné,que le programme de mise en œuvre de ces établissements « progresse de façon très positive », rappelant que quatre cités ont été inaugurées à Agadir, Nador, Laâyoune et Rabat, avec des capacités d’accueil respectives de 3.240, 2.920, 2.040 et 4.400 places pédagogiques. Dans ce même sillage, il a fait savoir que quatre autres cités connaissent des difficultés liées notamment à la flambée des prix des matériaux de construction, ce qui a entraîné l’incapacité des entreprises en charge des travaux de construction d’honorer leurs engagements, notant qu’en conséquence, un budget supplémentaire a été alloué et les appels d’offre relancés.

La création des CMC vise à développer une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle qui se distinguent des établissements de formation traditionnels en offrant des espaces d’orientation et des plateformes pluridisciplinaires (industrie, agriculture, tourisme, services sociaux), afin d’aider les bénéficiaires à s’intégrer dans le marché du travail, rappelant qu’une attention particulière est portée aux conditions de vie des étudiants, a expliqué Y. Sekkouri. Le ministre a dans ce sens relevé que le taux d’insertion des diplômés des formations professionnelles sur le marché du travail est le plus élevé par rapport au reste des cycles de formation, avec un taux de 69,8%, appelant à améliorer ce chiffre à travers la révision des formations existantes, la création d’une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle et l’implication du secteur privé dans leur gestion, ainsi que l’intégration des “soft skills” et des langues, compte tenu de leur importance accrue et significative dans le marché du travail.

A cet égard, le ministre a indiqué que 335 nouvelles filières de formation ont été créées dont 176 dans les CMC. En réponse à une question orale sur “les conditions de transport des ouvriers et ouvrières agricoles”, le ministre a fait savoir qu’en 2022, 32.179 visites d’inspection des lieux de travail ont été effectuées, dont 1.138 visites ont été menées dans des unités de production du secteur agricole. Il a en outre indiqué que les inspecteurs du travail ont formulé environ 32.000 observations concernant le salaire minimum, 1.044 liées aux paiement des cotisations de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), 14.000 liées à la carte professionnelle et 6.000 relatives aux bulletins de paie.

Recommandé pour vous