#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Effondrement de l’industrie touristique : La CNUCED évalue les pertes à plus de 4.000 milliards de dollars

Previous slide
Next slide

Dans son dernier rapport, présenté conjointement avec l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT), la CNUCED relève que le tourisme international et les secteurs qui en dépendent ont subi une perte estimée à 2 400 milliards de dollars en 2020 en raison des impacts directs et indirects d’une forte baisse des arrivées de touristes internationaux.
Une perte similaire pourrait être enregistrée cette année encore, et la reprise du secteur du tourisme dépendra en grande partie de la distribution massive de vaccins contre la COVID-19 à l’échelle mondiale, fait encore noter le rapport.
Cité dans le document, la secrétaire générale par intérim de la CNUCED, Isabelle Durant, fait observer que « le monde a besoin d’un effort global en faveur de la vaccination qui permettra de protéger les travailleurs, d’atténuer les dommages sociaux et de prendre des décisions stratégiques concernant le tourisme, en tenant compte des changements structurels potentiels ».
De son côté, ZurabPololikashvili, secrétaire général de l’OMT, estime que « le tourisme est une bouée de sauvetage pour des millions de personnes. Faire progresser la vaccination pour protéger les communautés et soutenir un redémarrage en toute sécurité du tourisme est essentiel pour la reprise du travail et la génération de revenus bien nécessaires, en particulier dans les pays en développement, qui sont pour beaucoup fortement dépendants du tourisme international ».
Tout en relevant que la vaccination contre la COVID-19 étant largement déployée dans certains pays et peu dans d’autres, le rapport indique que les pertes touristiques sont réduites dans la plupart des pays développés mais détériorées dans les pays en développement.
Il fait également noter que les taux de vaccination contre la COVID-19 sont inégaux selon les pays, soit à moins de 1 % de la population dans certains pays comparés à plus de 60 % dans d’autres, soutenant que ce déploiement asymétrique des vaccins amplifie le choc économique sur le tourisme dans les pays en développement, et pourrait représenter jusqu’à 60 % des pertes dans le PIB mondial.
Le secteur du tourisme devrait se rétablir plus rapidement dans les pays où les taux de vaccination sont élevés, comme la France, l’Allemagne, la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis, indique le rapport.
Mais, selon l’OMT, les experts ne s’attendent pas à retrouver les niveaux du nombre d’arrivées de touristes internationaux d’avant la crise de la COVID-19 avant 2023, voire plus tard.

Recommandé pour vous