oncf

Tchad

Une vaste opération militaire est menée par l’Armée nationale libyenne dirigée par le maréchal autoproclamé Khalifa Haftar depuis vendredi dernier dans le Sud libyen. Cette opération vise selon l’ANL à chasser les opposants tchadiens, terroristes et autres trafiquants actifs dans la zone frontalière entre la Libye, le Tchad, le Soudan et le Niger.

Le président de la transition soudanaise, le général Abdel Fattah al-Burhan, et son homologue tchadien, Mahamat Idriss Déby, ont exprimé durant le week-end à Ndjamena leur volonté de renforcer la force mixte Tchad-Soudan. Une force créée en 2005 pour patrouiller les 1.000 kilomètres de frontières communes des deux pays. Un forum sur la sécurité et le développement est prévu avant la fin de l’année à Abéché.

De violents heurts ont eu lieu à Ndjamena et dans plusieurs autres villes du Tchad, jeudi 20 octobre, entre forces de l’ordre et manifestants opposés à la prolongation de la période de transition. Le chef du gouvernement a décrété un couvre-feu jusqu’au « rétablissement total de l’ordre », alors que le bilan humain est très lourd. M. Kebzabo a également annoncé la suspension de toute activité d’importants groupes d’opposition.

Une opération militaire conjointe du Nigeria, du Niger et du Cameroun a permis de neutraliser une centaine de djihadistes au cours des dernières semaines, selon les autorités d’Abuja. Des bombardements intensifs ont notamment été menés sur les pourtours du lac Tchad, où sont implantés à la fois les hommes affiliés à l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) et des éléments toujours fidèles au JAS, la branche historique de Boko Haram.

Les relations traditionnelles entre le Maroc et le Tchad prennent un nouvel élan. Les deux pays ont signé, vendredi à Rabat, deux accords de coopération dans les domaines du transport international routier et de la logistique et un mémorandum d’entente relatif à l’octroi de bourses d’études et de stages au Maroc.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.