oncf

Bank al Maghrib

Le tissu économique national n’est pas encore prêt pour le passage à la nouvelle phase de la réforme du régime de change flexible, a affirmé, mardi à Rabat, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib (BAM). « Même si le Fonds monétaire international insiste, je ne recommanderai le passage à la nouvelle phase du régime de change flexible que lorsque je serai convaincu que le tissu économique marocain est prêt », a-t-il déclaré, lors d’un point de presse tenu à l’issue de la première réunion du Conseil de BAM pour l’année 2024.

Comme anticipé par les spécialistes en la matière, le Conseil de Bank Al-Maghrib a maintenu son taux directeur inchangé lors de sa première réunion de l’année. Il a jugé que le niveau actuel de 3% reste approprié pour renforcer l’ancrage des anticipations d’inflation et soutenir son retour à des niveaux en ligne avec l’objectif de stabilité des prix.

Bank Al Maghrib (BAM) veut augmenter ses investissements dans des obligations vertes, sociales et durables, qui représentent aujourd’hui 7% des réserves de change, pour atteindre une part de 10% à terme, a fait savoir, vendredi à Rabat, le Wali de BAM, Abdellatif Jouahri.

Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.