Logo Perspectives med

Un scandale secoue le gouvernement portugais : Démissions en cascade…

Plusieurs membres du gouvernement portugais ont présenté leur démission après la polémique sur l’indemnité de départ dont a bénéficié la secrétaire d’État au Trésor quand elle a quitté son ancien poste à la direction de la compagnie aérienne nationale TAP. L’affaire, déjà surnommée « TAPgate » par la presse, a pris de l’ampleur ces derniers jours.
Un scandale secoue le gouvernement portugais

Alexandra Reis a perçu 500 000 euros quand elle a laissé sa place au conseil d’administration de TAP Air Portugal, en février dernier. Elle avait ensuite rejoint l’entreprise en charge du contrôle aérien, avant d’entrer au gouvernement comme secrétaire d’État au Trésor.

A. Reis et la compagnie TAP affirment que la directrice a bénéficié d’une indemnité à laquelle elle avait droit, et qu’aucune illégalité n’a été commise. Mais la secrétaire d’État avait quitté de plein gré une entreprise publique pour une autre entreprise publique, empochant au passage un demi-million d’euros d’argent public, et alors que TAP Air Portugal a été renationalisée d’urgence en 2020, en pleine crise. L’entreprise avait dû supprimer des emplois et réduire des salaires, dans le cadre d’un plan de restructuration imposé par Bruxelles.

A. Reis a présenté sa démission mardi 27 décembre. Pedro Nuno Santos, ministre des Infrastructures, a fait de même jeudi. Il estime que « la façon dont l’affaire est perçue par l’opinion publique» l’oblige à assumer, par ce geste, les responsabilités politiques qui lui incombent. Hugo Santos Mendes, son secrétaire d’État, a lui aussi renoncé à ses fonctions au sein du gouvernement.

 

Recommandé pour vous