#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Tension persistante entre Paris et Bamako : Les ONGs trinquent…

Le gouvernement malien a annoncé en début de semaine l’interdiction des activités des ONG financées par la France. Cette décision qui prend immédiatement effet concerne non seulement les ONG françaises mais aussi toutes celles « opérant au Mali sur financement de la France », ou même simplement « avec l’appui matériel ou technique de la France ».
Tension persistante entre Paris et Bamako

Pour l’heure, la liste des ONG concernées n’est pas établie. Mais de nombreuses ONG maliennes peuvent être aussi concernées.

Cette décision intervient après la décision décidée par Paris de couper l’aide au développement destinée au Mali. Paris avait évoqué notamment des liens avec le groupe de sécurité privé, Wagner. Pour Bamako, cette décision est un non-événement.

A rappeler que la France avait décidé, après les vives critiques formulées par les Maliens, de mettre un terme à sa présence militaire dans ce pays sahélo-saharien. Une décision à laquelle souscrivent les alliés de Paris, occidentaux comme africains.

Mais le fait le plus notable est la colère qui sourd dans plusieurs autres capitales africaines contre la présence française. Le Burkina Faso et même le Tchad, traditionnel partenaire, sont animés des mêmes sentiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous