#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Soutien à Gaza et à la Palestine : PJD et PSU dans le viseur des Israéliens

Les sorties tonitruantes des leaders du PJD, formation islamiste, et du PSU, gauche radicale, indisposent le landernau israélien. L’appui indéfectible apporté par ces deux formations politiques à la cause palestinienne et leur appel à suspendre les liens entre Rabat et Tel-Aviv, à la lumière de l’offensive sanglante contre Gaza, font réagir.
Soutien à Gaza et à la Palestine : PJD et PSU dans le viseur des Israéliens

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, se trouve propulsé sous les radars d’Israel Hayom, quotidien proche du Premier ministre Benyamin Netanyahu. « L’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a exprimé publiquement son soutien à l’organisation terroriste Hamas et a qualifié les juifs de stupides », indique le journal. Des propos tirés de son intervention lors du meeting de solidarité avec Gaza, organisé le 19 novembre à Rabat. Le média a qualifié le PJD de « parti islamiste et d’ancienne section des Frères musulmans ».

Israel Hayoum ajoute qu’« après le 7 octobre, la communauté juive marocaine fait face à la montée de sentiments anti-israéliens et anti-juifs », alimentés par « les déclarations » de certains responsables politiques, citant particulièrement les sorties du secrétaire général du PJD et Nabyla Mounib, ex-leader du PSU et députée.

Depuis le 7 octobre, A. Benkirane a enchainé les déclarations condamnant les bombardements israéliens sur Gaza. Il a d’ailleurs appelé l’Etat marocain à rompre ses relations avec Israël et à fermer le bureau israélien à Rabat. La même démarche a été faite aussi par N. Mounib qui condamne un processus de « sionisation » du pays mené sous supervision américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous