Logo Perspectives med

Salon Aéronautique de Farnborough : Accord pour créer l’écosystème Collins Aerospace au Maroc

Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, et Kristopher Pinnow, vice-président de la chaîne d’approvisionnement de Collins Aerospace, ont signé, lundi à Farnborough (sud-ouest de Londres), un protocole d’accord visant à créer au Maroc un écosystème d’approvisionnement de Collins, spécialiste mondial de l’aéronautique et filiale du géant américain Raytheon Technologies.

Cet accord, qui s’inscrit dans le cadre du développement de projets locomotives aéronautiques visant à renforcer la compétitivité du secteur au Maroc, a été signé en marge du Salon aéronautique de Farnborough, qui se tient du 18 au 22 juillet, et auquel l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) organise la participation du Maroc qui y est représentée par une importante délégation d’officiels et de professionnels du secteur dont  le ministre Délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, le DG de l’AMDIE, Ali Seddiki, du Président du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), Karim Cheikh et le président de l’Institut des Métiers de l’Aéronautique, Hamid Benbrahim El Andaloussi, ainsi que des entreprises marocaines du secteur aéronautique afin d’accompagner le développement de leurs activités à l’international.

L’écosystème Collins sera structuré autour de fournisseurs et d’une plateforme de sourcing basée au Maroc. Il permettra de créer 800 emplois et de générer un chiffre d’affaires cumulé d’un milliard de dollars à l’horizon 2032, selon les deux parties. ‘’La naissance de ce nouvel écosystème porté par ce géant mondial du secteur est l’aboutissement d’un partenariat stratégique réussi qui ouvre de grands horizons au développement aéronautique au Maroc », a indiqué R. Mezzour à cette occasion ajoutant que « la plateforme aéronautique marocaine atteste, une fois de plus, de sa résilience à la crise mondiale, de son attractivité et de sa compétitivité à l’international par le développement continu de sa chaine de valeur, en se positionnant sur de nouveaux métiers hautement technologiques ». Le ministre a expliqué que l’écosystème Collins contribuera au transfert de savoir-faire aux opérateurs locaux, à la création d’emplois pour les jeunes et aux efforts du Maroc pour se mettre au diapason des tendances mondiales tournées vers la production durable, en créant un cercle vertueux de prospérité au sein de l’économie nationale, notant que ce projet inaugure une longue histoire d’ambitions et de succès.

Collins Aerospace est présente au Maroc depuis 2011 à travers sa filiale Ratier Figeac Maroc, spécialisée dans la production des sous-ensembles mécaniques des équipements de cockpit et de cabines. Pour rappel, l’industrie aéronautique marocaine rassemble aujourd’hui 140 entreprises, emploie près de 20 000 personnes qualifiées, et génère un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars pour un taux d’intégration de près de 40%. Le secteur a connu une croissance moyenne de 20% par an de 2015 à 2020, soit 4 fois plus que la moyenne mondiale et 5 fois la croissance du PIB. Le Maroc a pour ambition de profiter du rebond annoncé du secteur et de la reprise des cadences de production en misant sur la qualité de son capital humain et sur ses ressources énergétiques renouvelables, qui en font une des destinations les plus compétitives au Monde.

Recommandé pour vous