Logo Perspectives med

Réseaux sociaux : A. Ouahbi appelle à serrer la vis

Après le communiqué de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) concernant le joueur Zakaria Aboukhlal, Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, dénonce dans sa sortie le harcèlement en ligne, les propos insultants ou moqueurs sur internet.
Réseaux sociaux

« C’est honteux ce qui se passe sur internet même si le Code pénal, notamment l’article 447, sanctionnent ces actes de diffamation », a déclaré le ministre qui a rappelé que le projet de réforme du Code pénal comporte des sanctions sévères contre la diffamation en ligne.

Lors de la séance plénière hebdomadaire des questions orales à la Chambre des Représentants, A. Ouahbi a rappelé que les individus impliqués dans la diffamation sur les plateformes en ligne seront sévèrement sanctionnés par la loi, dans le cadre de la réforme du code pénal qui sera prêt d’ici la fin du mois en cours.

Il a ainsi indiqué que ce genre de contenus publiés notamment sur les réseaux sociaux ne relèvent pas du code de la presse, mais du code pénal, assurant que les accusés risquent des peines de prison ferme. « Cette orientation va pousser le parquet général à appliquer le Code pénal dans ce genre de situations », a ajouté le ministre.

Et concernant des accusations visant le joueur Z. Aboukhlal qui ont poussé la FRMF à produire un communiqué, le ministre a estimé qu’il s’agissait seulement d’un tapage pour faire le buzz. « Il ne faut pas accorder de l’attention à ce charabia. Il y a certaines parties qui visent à nuire à l’image de l’équipe nationale. Cette équipe a honoré le Maroc et ce genre de choses ne doit pas nous atteindre et ces joueurs sont bien au-dessus du tapage d’un journal qui n’a aucune valeur », a indiqué le ministre.

Recommandé pour vous

في مديح البرق والبراق

وطن المستعجلات. انه المغرب. مملكة البراق للذي سافر الي مدينة مراكش في رحلة استكشافية تحسبا