#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Pour compenser le déficit d’une récolte faible : Les importations de blé meunier autorisés…

Previous slide
Next slide
Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2023, des subventions seront accordées pour l’importation de blé meunier, pouvant atteindre jusqu’à 2,5 millions de tonnes métriques. C’est ce que vient de décider l’Office National Interprofessionnel des Céréales et des Légumineuses (ONICL).
Les importations de blé meunier autorisés…

En prévision d’une moisson faible, imputable à la dure sécheresse qui a affecté le pays, les négociants anticipent une reprise des importations de blé. Les subventions s’appliqueront principalement aux importations en provenance de pays tels que la Russie, l’Ukraine, la France, l’Allemagne, l’Argentine et les États-Unis.

Le programme de subvention prévoit que les importateurs recevront chaque mois la différence entre le coût du blé étranger et un prix d’importation de référence fixé à 270 dirhams le quintal (soit 271,60 dollars la tonne).

Au cours de la campagne 2022/23 qui s’achève, le Maroc est devenu la première destination du blé provenant de l’Union européenne, avec 4,7 millions de tonnes exportées, dépassant ainsi l’Algérie qui s’est davantage tournée vers le blé russe.

Recommandé pour vous