Logo Perspectives med

Plafonnement du prix du gaz : L’Europe toujours en proie à ses divisions

Les 27 pays de l'Union européenne (UE) ont tenu des négociations d'urgence samedi dernier en vue de parvenir à un accord sur le plafonnement des prix du gaz d'ici à la réunion des ministres de l'Énergie attendu ce mardi. Mais, selon l'agence Reuters, à trois jours de l'échéance, les États restent divisés sur le projet.
L’Europe toujours en proie à ses divisions

Les États membres de l’Union européenne (UE) discutent depuis des mois d’un plafonnement des prix du gaz sans pour autant réussir à dépasser leurs divergences. Le dernier projet de proposition, examiné par les pays et que l’agence de presse Reuters a pu consulter, prévoit le déclenchement du plafond si les prix dépassent 220 euros le mégawattheure pendant cinq jours sur un contrat de référence.

Une limite serait aussi imposée pour le gaz naturel liquéfié, si les prix sont supérieurs de 35 euros à un montant de référence. 

Le plafond est déjà inférieur à la limite de 275 euros le mégawattheure proposé par la commission européenne, mais, selon Reuters, pas moins de 12 des 27 États membres de l’UE ont fait circuler un document demandant un plafonnement « nettement » inférieur. Parmi eux, il y a la Belgique, l’Italie, la Pologne, la Roumanie ou encore la Grèce. 

En parallèle des pays favorables à un plafonnement pour se protéger de l’envolée des coûts de l’énergie, l’Allemagne et les Pays-Bas s’y sont opposés. Ces deux pays craignent que cela dissuade les producteurs d’approvisionner l’Europe.

Recommandé pour vous