#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Partenariat Nord/Sud : L’Europe promet de mobiliser 30 Md€ pour l’Afrique subsaharienne

Previous slide
Next slide
Dans une déclaration qui a sanctionné les travaux d’une conférence organisée à Paris par l’Agence Française de développement (AFD), à la veille du sommet Union européenne-Union africaine ouvert jeudi à Bruxelles, les institutions financières et de développement européennes vont mobiliser 30 milliards d’euros entre 2021 et 2027 à destination des pays d’Afrique subsaharienne, dans le cadre d’un projet régional européen d’investissements à destination du continent.

La conférence tenue sous le thème “Investir ensemble, pour une nouvelle alliance entre l’Afrique et l’Europe” a été l’occasion, selon ses initiateurs d’”encourager et de mettre en valeur les nouvelles formes de partenariats entre acteurs européens et africains, pour répondre aux besoins d’investissement en Afrique”.
Lors de cette conférence, les représentants des institutions financières et de développement européennes ont réaffirmé leur “appui aux secteurs privés et aux infrastructures” du continent africain, indique l’AFD. Ces financements, sous forme de prêts et de garanties budgétaires, répondront principalement à des besoins d’infrastructures, a précisé l’AFD. Il s’agit de “bâtir une nouvelle alliance entre nos deux continents, alliance de tous les acteurs de l’investissement solidaire et durable, publics et privés”, a déclaré Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, cité par les médias de l’Hexagone.
Les 30 milliards promis s’inscrivent dans le cadre du plan Global Gateway qui va mobiliser jusqu’à 300 milliards d’euros de fonds publics et privés d’ici à 2027 dans des projets d’infrastructures à travers le monde, dont la moitié à destination du continent africain. Ces fonds seront destinés aux énergies renouvelables, à la réduction des risques de catastrophe naturelle, à l’accès des Africains aux réseaux internet, aux transports, à la production de vaccins ou à l’éducation, selon un document rendu public la semaine dernière par la Commission européenne.
Selon Paris, qui assure la présidence tournante de l’UE, “l’Europe doit être au rendez-vous des besoins de financement du continent africain” et le sommet de Bruxelles “doit marquer un retour de l’UE sur ces enjeux” en vue de relancer un partenariat essoufflé.

Recommandé pour vous