#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Les sionistes tuent les Palestiniens : Manœuvres sanglantes à Jénine

L'armée d’occupation a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi 3 juillet frapper des « cibles » dans la ville et région de Jénine, en Cisjordanie, dans le cadre d'une « vaste opération antiterroriste » toujours en cours et qui a tué huit Palestiniens.
Les sionistes tuent les Palestiniens

Lors de cette opération, les forces d’occupation visent « une infrastructure terroriste » et un « centre d’opérations conjointes » dans la région de Jénine qui, selon elle, sert de centre de commandement à la « Brigade de Jénine », un groupe militant local, selon l’armée israélienne. Dans un autre communiqué publié plus tard, elle affirme que l’opération se poursuit dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis 1967. Selon un dernier bilan non final, 8 Palestiniens sont tombés en martyrs : 5 d’entre eux d’entre eux ont reçu des balles dans la tête ou la poitrine et 3 ont succombé dans un raid aérien. Il y a au moins 50 autres sont blessés dont certains dans un état grave.

« La ville et le camp de Jénine sont actuellement une zone de combats », selon l’armée israélienne. Cinq Palestiniens ont été tués et une vingtaine d’autres personnes blessées dans cette opération de l’armée israélienne, a indiqué le ministère palestinien de la Santé dans un premier communiqué. Dans un autre incident, « un homme a été tué par les balles de l’occupation (israélienne) à l’entrée nord d’al-Bireh, près de Ramallah », a-t-il ajouté.

« Les gens savaient que nous allions probablement entrer, mais la méthode de frappe aérienne, notre cible se trouvant en plein cœur du camp, les a pris par surprise », a affirmé à des journalistes le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l’armée israélienne. « Nous agissons contre des suspects en particulier », a-t-il ajouté, assurant que l’armée d’occupation, qui utilise des drones, fait son possible pour épargner la population civile.

« Il y a des bombardements aériens et une invasion terrestre », raconte à l’AFP Mahmoud al-Saadi, directeur du Croissant-Rouge palestinien à Jénine. « Plusieurs maisons et sites ont été bombardés (…) De la fumée s’élève de partout » apprend-on encore. Le mouvement palestinien du Jihad islamique a déclaré dans un communiqué que « toutes les options sont sur la table pour frapper l’ennemi (Israël) en réponse à son agression à Jénine ».

La ville de Jénine, située dans le nord de la Cisjordanie et le camp de réfugiés adjacent sont régulièrement le théâtre d’affrontements avec les combattants palestiniens qui ont abattu, dans la matinée de lundi, deux drones. Plus, des véhicules blindés israéliens ont été ciblés par des engins explosifs. La résistance  palestinienne à Gaza s’est déclarée disposée à riposter au cas où Tel-Aviv persiste dans son aveuglement.

L’armée israélienne mène régulièrement des raids dans la région, devenue bastion de combattants armés palestiniens, qui est théoriquement sous le contrôle de l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas.

En juin, sept personnes ont été tuées, dont deux jeunes de 15 ans lors d’un raid de l’armée sioniste sur un camp de réfugiés à Jénine. Lors de ce raid, l’armée a également tiré des missiles à partir d’un hélicoptère, ce qui n’était pas arrivé en Cisjordanie depuis 2002, lors de la deuxième intifada palestinienne, selon un responsable palestinien.  Les violences se sont multipliées ces derniers mois et, depuis le début de l’année, au moins 181 Palestiniens, 25 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont été tués, selon un décompte de l’AFP établi à partir de sources officielles.

Recommandé pour vous