Logo Perspectives med

Guerre en Ukraine : Les bombardiers stratégiques entrent en action, promet Moscou

La Russie a reconnu la perte, en une seule frappe ukrainienne, de 63 militaires déployés en Ukraine. Le bilan est particulièrement lourd au point de soulever nombre d’interrogations à Moscou sur une « négligence » de plus dans le conflit qui oppose la Russie à l’OTAN, via l’Ukraine. Moscou annonce l’entrée en guerre des bombardiers stratégiques.
Les bombardiers stratégiques entrent en action, promet Moscou

Au moins 63 militaires russes ont été tués lors de cette frappe, a annoncé ce lundi le ministère russe de la Défense. Selon le porte-parole du ministère russe, qui ne donne pas de date, « quatre missiles » ont frappé « un centre de déploiement temporaire » de l’armée russe. Les soldats russes ont été tués dans l’explosion de « quatre missiles » tirés par des systèmes HIMARS, arme fournie par les Etats-Unis aux forces ukrainiennes.

L’AFP estime qu’il s’agit des plus lourdes pertes en une seule attaque admises par Moscou depuis le début de l’opération russe en Ukraine. Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, ces missiles ont frappé « un centre de déploiement provisoire » de l’armée russe à Makiïvka, ville faisant partie de la République populaire de Donetsk qui a déclaré son indépendance après le déclenchement de l’opération militaire russe en Ukraine, en février 2022. Le ministère russe a encore assuré avoir abattu deux des six missiles tirés sur cette cible à Makeïevka .

L’AFP indique que des médias russes et ukrainiens avaient commencé dès dimanche 1er janvier à faire état de cette frappe, affirmant qu’elle avait eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, au moment du passage à la nouvelle année, et qu’un bâtiment où se trouvaient des réservistes récemment mobilisés en Russie avait été touché.

En outre, l’agence russe Sputnik a rendu compte des dernières pertes ukrainiennes ces dernières 24h. Selon la Défense russe, au moins 180 soldats et mercenaires ont été tués, et ont été détruits 2 systèmes d’artillerie M777, un obusier automoteur polonais Krab, deux dépôts de carburant, deux dépôts de munition et 15 drones.

L’opérateur DTEK a annoncé que l’attaque russe avait infligé des « dégâts » aux infrastructures liées à l’alimentation en électricité de Kiev et qu’il devait de ce fait imposer des coupures d’urgence.

Pour sa part l’AFP a rendu compte de bombardements russes sur Kiev et d’autres villes samedi, dimanche et lundi, qui ont fait cinq morts et une cinquantaine de blessés.

L’agence rapporte les déclarations du chef de l’administration militaire de la région de Kiev, Oleksiï Kouleba, selon lequel « les Russes ont lancé plusieurs vagues de drones Shahed » de fabrication iranienne, dirigées contre des « infrastructures essentielles » et que la défense antiaérienne ukrainienne a affirmé avoir abattu 41 drones et un missile russes.

Depuis le début de ce conflit, Américains et Ukrainiens accusent l’Iran d’avoir procuré ces drones aux Russes, mais les responsables iraniens ont toujours nié ces accusations. Le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein Amir-Abdollahian a assuré avoir demandé aux Ukrainiens de lui fournir des preuves sur ces accusations sans jamais que sa demande ne soit satisfaite.

Le site d’information News Front France a quant à lui rapporté qu’en raison des drones russes qui ont attaqué des cibles en Ukraine pendant la nuit de dimanche à lundi, une alerte aérienne a été déclarée dans les régions de Kiev, Sumy, Poltava, Cherkasy, Kharkov, Kirovograd, Nykolayev et Dnepropetrovsk.

Par ailleurs, les forces armées ukrainiennes ont bombardé 80 fois le territoire de la République populaire de Donetsk au cours des dernières 24 heures, tirant 397 munitions, a indiqué la représentation de la RPD auprès du Centre conjoint de contrôle et de coordination des crimes de guerre de l’Ukraine. Ce lundi, le commandant des forces d’aviation à longue portée, le lieutenant-général Kobylach a annoncé que les porte-missiles stratégiques russes participeront en 2023 à l’opération spéciale. Il s’agit surtout du Tu-160 « l’avion supersonique militaire le plus grand et le plus puissant de tous les temps », selon Donbass Insider. Ledit bombardier a effectué son vol inaugural en janvier 2022

Recommandé pour vous