#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Gestion migratoire : Le Maroc exemplaire…

Previous slide
Next slide

Le Maroc « est aujourd’hui un des 15 pays champions dans la mise en œuvre du pacte mondial », a dit S.Ekra-Lopez, en ouverture d’une série d’ateliers sur les politiques migratoires en Afrique, qu’organise, jeudi et vendredi, la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.
Depuis 2013, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, le Maroc a développé une vision de la gouvernance des migrations structurée et avant-gardiste, a-t-elle souligné, rappelant que le Royaume a accueilli en décembre 2018 à Marrakech la conférence intergouvernementale pour l’adoption du Pacte mondiale pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.
La politique migratoire du Maroc repose sur deux stratégies, en l’occurrence la stratégie nationale de l’immigration et de l’asile (SNIA) et la stratégie nationale pour les Marocains résidant à l’étranger, a-t-elle ajouté.
La responsable a appelé les autres pays participants à ces ateliers à rejoindre le réseau des pays champions. Car, selon elle, ‘’non seulement, cette adhésion va leur permettre de recevoir un soutien ciblé de la part des Nations Unies pour élaborer d’ambitieux plans nationaux de mise en œuvre du pacte mondial, mais un réseau fort de pays champions en Afrique nous permettra, tous ensemble, d’unir nos voix pour promouvoir un discours sur la migration en Afrique positif et fondé sur des éléments factuels’’.
‘’La coopération entre les différents pays d’Afrique constitue à ce titre le terreau fertile de la prospérité de demain pour s’assurer que le riche capital humain dont dispose l’Afrique constitue la pierre angulaire d’un développement inclusif et durable’’, a-t-elle dit.
Pour la Coordinatrice résidente des Nations-Unies au Maroc, ‘’le Royaume l’a bien compris et c’est la raison pour laquelle, dans un esprit de coopération multilatérale et de la promotion de la coopération sud-sud en Afrique, le Maroc accueille depuis décembre dernier l’observatoire africain des migrations de l’Union africaine et que le Roi Mohammed VI joue le rôle de leader de l’Union africaine en matière de migrations’’.
Ces ateliers s’inscrivent dans le cadre du programme ‘’statistiques migratoires et reconnaissance des compétences en Afrique’’ que supervise la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, en application des résolutions du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Six pays africains y participent (Maroc, Sénégal, Mali, Côte d’ivoire, Afrique du sud et Zimbabwe), aux côtés de représentants d’agences et d’organisations onusiennes.

Recommandé pour vous