#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Gestion de la pandémie : Tous les indicateurs au vert…

La situation épidémiologique actuelle est la meilleure depuis le début de la transmission communautaire du virus, a indiqué, mardi à Rabat, Mouad Mrabet, coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la protection sociale. Si tous les indicateurs sont au vert, il n’en reste pas moins que l’OMS suggère de ne pas baisser la garde au regard des risques d’apparition de nouveaux variants.

Lors de la présentation du bilan mensuel de la situation épidémique du 16 mars au 12 avril, M. Mrabet a relevé que le variant Omicron continue de circuler à une faible cadence avec ses sous-mutants BA.2 BA.1.

Selon lui, la propagation du virus se poursuit à un faible niveau durant cette 3e inter-période ou la période post-vague Omicron, qui se prolonge encore pour sa 6e semaine consécutive, depuis la 1ère semaine de mars 2022, au cours de laquelle 3 138 cas ont été enregistrés, à un rythme de 75 cas par jour, un chiffre inférieur à la moyenne quotidienne enregistrée dans le 2e période intermédiaire qui a suivi la vague delta, où une moyenne de 127 cas étaient enregistrés par jour.

Le taux de positivité pour cette troisième inter-période s’élève à 1%, alors qu’il s’est stabilisé au cours des deux dernières semaines à 1,3%, a-t-il relevé.

M. Mrabet a souligné que le nombre total de nouveaux cas admis au sein des services de réanimation et de soins intensifs au cours des 6 dernières semaines a atteint 232 cas, tandis que 349 patients ont quitté ces services après l’amélioration de leur état de santé.

Au terme de cette 3e inter-période, 83 décès ont été enregistrés, à raison de 2 décès par jour, précisant que les 3 dernières semaines ont enregistré le plus faible nombre de décès depuis le début de la transmission communautaire du virus dans le pays, autrement dit, depuis juillet 2020, avec un total de 4 décès seulement, enregistrés au cours des deux dernières semaines.

M. Mrabet a aussi indiqué que le taux de couverture de la 3e dose a atteint 17% de la population, avec un taux de continuité égal à 27%. À cet égard, le responsable a réitéré l’importance de recevoir la dose de rappel. La possibilité de l’émergence d’autres variants n’est pas exclue, a confié M. Mrabet, estimant que le risque de nouvelles vagues reste présent, comme l’a confirmé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans ses récents rapports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous