#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Gaz butane : La décompensation partielle de la subvention démarre

La décompensation partielle de la subvention du gaz butane au titre de l’année 2024 prendra effet à partir de ce lundi 20 mai 2024, dans le cadre de la mise en place du programme d'aide sociale directe sur la base du principe d'un ciblage plus efficace des ménages éligibles à l'appui social, annonce la direction de la Concurrence, des Prix et de la Compensation, relevant du ministère de l’Économie et des finances.
Gaz butane : La décompensation partielle de la subvention démarre

Le Gouvernement a renforcé le programme d’aide sociale directe par un ensemble de programmes sociaux, notamment la généralisation de la couverture médicale (4,2 millions de familles bénéficiant d’AMO Tadamon) et le programme d’aide au logement (330.000 familles sur 3 ans), ainsi que de l’annonce d’augmentation de salaires des fonctionnaires et salariés dans les secteurs public et privé au titre du round d’avril du dialogue social, ce qui va permettre d’améliorer le pouvoir d’achat de plus de 4 millions familles marocaines, indique la Direction dans un communiqué. Ainsi, il sera procédé à la décompensation de la subvention du gaz butane, avec une hausse de 2,5 dirhams du prix de la bouteille de gaz de 3 Kg et de 10 dirhams de celle de 12 Kg. Selon le communiqué, la réforme du système de subvention des prix de gaz butane de manière partielle intervient dans le cadre de la mise en place du programme d’aide sociale directe (3,6 millions de familles bénéficiaires jusqu’à avril dernier) sur la base du principe d’un ciblage plus efficace des ménages éligibles à l’appui social à travers le registre social unifié. Dans ce sillage, la mise en œuvre de la réforme globale du système de protection sociale se poursuivra, et ce à travers la mise en place de la loi-cadre n°09.21 relative à la protection sociale, publiée au bulletin officiel le 23 mars 2021, et dont l’article 8 stipule que le programme d’aide sociale directe est financé par la généralisation et la compilation des différents programmes sociaux, outre la réforme progressive du système de compensation, au moment où le gouvernement a dédié 80 milliards de dirhams à horizon 2026 pour financer l’ensemble des programmes sociaux, en plus de la mise en place des recommandations du dialogue sociale, à l’instar de l’augmentation des salaires des fonctionnaires et des salariés.

Recommandé pour vous