#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Dossier saharien : S. de Mistura à Alger

Après le Maroc, l’Algérie. Staffan de Mistura, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental est arrivé, mercredi, à Alger où il s’est réuni avec Ahmed Attaf, ministre algérien des Affaires étrangères.
Dossier saharien : S. de Mistura à Alger

Du bis-repetita ! Le chef de la diplomatie algérienne « a réitéré le plein soutien » de son pays « aux efforts déployés par le secrétaire général des Nations unies, M. António Guterres, et son envoyé personnel au Sahara occidental, M. Staffan de Mistura ». Et a également exprimé « son aspiration à ce que ces efforts aboutiront à relancer la voie des négociations directes entre les deux parties en conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, sans conditions préalables et de bonne foi, dans le but de parvenir à une solution politique préservant le droit du peuple sahraoui à autodétermination », ajoute un communiqué du ministère algérien.

Le texte annonce également un déplacement de l’émissaire onusien en Mauritanie. Pour rappel, le 4 septembre, l’ONU a indiqué que « l’Envoyé personnel attend avec intérêt d’approfondir encore les consultations avec toutes les parties concernées sur les perspectives de faire progresser de manière constructive le processus politique sur le Sahara occidental ».

L’arrivée de S. de Mistura à Alger a coïncidé avec la réunion, mercredi, entre le président, Abdelmadjid Tebboune, et Elizabeth Moore Aubin, ambassadrice des Etats-Unis en Algérie.

L’émissaire onusien a effectué, du 4 au 8 septembre, une visite au Maroc et rencontré, lundi à New York, le chef du Polisario.

A New York, l’ONU continue d’observer la discrétion sur les prochaines initiatives de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unis pour le Sahara occidental. « Staffan de Mistura a regagné l’Europe. Je n’ai rien d’autre à ajouter »a précisé Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, lors d’un point de presse.

S. de Mistura a assisté, lundi 11 septembre à New York, aux entretiens entre le chef du Polisario, Brahim Ghali, et Antonio Guterres. Une semaine plutôt, l’Italo-Suédois s’est rendu, pour la première fois depuis la prise de ses fonctions, le 1er novembre 2021, à Laâyoune et Dakhla, avant de conclure sa visite au Maroc par une rencontre, le 8 septembre à Rabat, avec Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères.

L’émissaire onusien devra présenter, en octobre prochain, un briefing devant les membres du Conseil de sécurité, consacré à la situation au Sahara occidental. Un acte qui précède l’adoption d’une nouvelle résolution des Quinze, prorogeant le mandat de la MINURSO pour une année supplémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous