Logo Perspectives med

Des extraterrestres surveillent la Terre : Oumuamua en ferait partie…

Il existe de faibles chances pour que l’astéroïde Oumuamua soit en réalité un engin extraterrestre nous espionnant, ont affirmé dans une étude un physicien de Harvard et un chercheur du département US de la Défense.
Des extraterrestres surveillent la Terre

Les extraterrestres seraient déjà là et seraient même en train de nous observer ! C’est en tout cas la thèse insolite avancée par Abraham Loeb, physicien de Harvard et Sean M. Kirkpatrick, directeur du Bureau de résolution des anomalies tout domaine (AARO) du Pentagone, dans une étude encore sous évaluation.

Les deux compères doutent en effet de la nature de corps stellaire Oumuamua, premier objet identifié à venir de l’extérieur du système solaire. Selon eux, il existe une possibilité pour que cet astéroïde soit en réalité… un vaisseau extraterrestre !

Mieux encore : ce vaisseau larguerait des sondes sur Terre, en vue d’observations ! Le météore IM2, qui s’est écrasé sur notre planète peu avant l’approche d’Oumuamua pourrait être une de ses sondes, à en juger par ses données orbitales.

« Les coïncidences entre certains paramètres orbitaux de Oumuamua et IM2 incitent à considérer la possibilité que l’objet interstellaire puisse potentiellement être un engin libérant de nombreuses petites sondes lors de son passage rapproché sur Terre, une opération pas si différente des missions de la NASA », écrivent très sérieusement les scientifiques dans leur étude.

Les deux chercheurs poussent le scénario assez loin, se demandant comment pourrait fonctionner ces sondes extraterrestres.

« À proximité d’une étoile, des sondes technologiques extraterrestres pourraient utiliser la lumière des étoiles pour recharger leurs batteries et de l’eau comme carburant. Cela expliquerait pourquoi elles cibleraient la région habitable autour des étoiles, l’eau pouvant exister à la surface de planètes rocheuses dotées d’une atmosphère comme la Terre », imaginent-ils.

A. Loeb n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà affirmé qu’Oumuamua pouvait avoir une origine artificielle en 2021. Il se basait alors sur la luminosité de l’objet et sur son accélération à partir du soleil, sans queue de comète. Le corps interstellaire, d’abord considéré comme une comète, avait d’ailleurs été reclassé en astéroïde par la suite. « Ça ne ressemblait à rien de ce qu’on a vu jusqu’à présent. Ça tournait, et sa luminosité s’est multipliée par dix. Ce qui signifiait que c’était un objet qui était dix fois plus long que large. C’était une géométrie extrême et c’était probablement extrêmement plat comme une crêpe, pas comme un cigare », expliquait ainsi A. Loeb à France Inter en janvier 2021.

Diverses hypothèses sont apparues pour tenter d’expliquer les étranges particularités d’Oumuamua. Certains ont d’abord parlé d’un iceberg d’hydrogène, alors que d’autres y ont vu un nuage repoussé par la lumière du soleil.

Aujourd’hui, la thèse la plus communément admise est celle d’un astéroïde qui s’est réchauffé en passant devant le Soleil, ce qui aurait provoqué un « dégazage » expliquant son accélération soudaine.

Recommandé pour vous