oncf

Suisse

L’exécutif helvète a finalement choisi d’autoriser le rachat de Crédit Suisse par son plus gros concurrent national pour près de 3 milliards d’euros. Mais ce sauvetage in extremis ne suffit pas à rassurer les banques du Vieux Continent. L’effet « boule de neige » n’est pas à écarter après l’épisode suisse qui a lieu dans le sillage de l’effondrement de trois banques US.

Lire plus
Demo
© 2024 Pm-Editions. | Réalisation & Seo : Digitaltransformer.ma.