#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

CAN2024 : En tête de groupe, le Maroc file aux 8è de finale

Déjà qualifiée pour les huitièmes de finale, la sélection du Maroc s’est imposée sur la Zambie (1-0), mercredi soir à San Pedro (Côte d’Ivoire), pour le compte de la dernière journée du groupe F en Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023).
CAN2024 : En tête de groupe, le Maroc file aux 8è de finale

Avec cette victoire, les Lions de l’Atlas filent au deuxième tour de la compétition en comptant 7 points, en tête de poule. Par la même occasion, ce score permet au pays hôte, la Côte d’Ivoire, de se qualifier également à la phase suivante.

Malgré l’absence du sélectionneur du banc, Walid Regragui a été sanctionné par la Confédération africaine de football (CAF), le Onze national a dominé le jeu en première mi-temps, créant plusieurs occasions. L’une d’elles a été transformée en but par Hakim Ziyech (38e), qui a dédié cette réalisation unique du match à son coach, présent en tribune.

La deuxième mi-temps a été également marquée par plusieurs occasions de but du côté marocain, puis par un léger relâchement dont la Zambie a essayé de profiter en créant également quelques occasions, repoussées par le portier Yassine Bounou.

En huitièmes de finale, le Maroc affrontera l’Afrique du Sud, toujours à San Pedro.

Le coach national a écopé d’une suspension pour quatre matchs, dont deux en sursis, sanction décidée par la CAF, après délibérations du jury disciplinaire de l’instance. Mercredi, cette dernière a fait savoir que les différentes parties ont écopé également d’amendes dans l’affaire impliquant la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et la Fédération congolaise de football association (FECOFA), à la suite des incidents survenus en fin de match opposant le Maroc à la République démocratique du Congo (RDC).

La FRMF et la FECOFA ont toutes les deux été pénalisées d’une amende de 20 000 dollars chacune. Séparément, l’instance nationale versera une amende additionnelle de 10 000$, pour l’utilisation de fumigènes par ses supporters pendant le même match. Sur ce montant, 5 000$ sont assortis d’un sursis, informe une note d’information de la CAF.

Outre la suspension de quatre matchs, dont deux en sursis sur une période d’un an, W. Regragui versera quant à lui une amende 5 000 dollars. La CAF indique que l’ensemble des décisions sont exécutoires à l’expiration du délai d’appel, conformément au Code disciplinaire en vigueur.

La FRMF a fait savoir qu’elle ferait appel du verdict annoncé, notamment la suspension du sélectionneur national. A la suite des altercations survenues, dimanche 21 janvier, à la fin du match comptant pour la deuxième journée du groupe F et ayant opposé le Maroc à la RDC, la CAF avait annoncé l’ouverture d’une enquête. Walid Regragui avait eu un échange verbal avec Chancel Mbemba, capitaine de la sélection congolaise, qui a laissé planer le doute devant les médias sur la nature raciste des propos tenus par le coach marocain. Ce dernier a rejeté catégoriquement les accusations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous