#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

A l’heure où l’armée russe avance sur Kharkiv : Visite inopinée d’A. Blinken à Kiev

L'aide militaire américaine « est en route » vers l'Ukraine, a assuré mardi 14 mai Antony Blinken, secrétaire d'État US à l’entame d'une visite surprise à Kiev. Des propos visant à rassurer alors que les troupes de Kiev subissent une offensive russe dans la région de Kharkov. Le chef du GUR a alerté sur l’absence de réserves des forces ukrainiennes.
A l’heure où l’armée russe avance sur Kharkiv : Visite inopinée d’A. Blinken à Kiev

« L’aide est en route et cela fera une réelle différence sur le champ de bataille », a promis A. Blinken mardi au début d’une rencontre avec Volodymyr Zelensky à Kiev. Le président ukrainien a de son côté insisté sur la nécessité de disposer de plus de moyens de défense aérienne, réclamant « deux batteries » pour la région de Kharkov, là où les forces russes mènent depuis le 10 mai un rude assaut terrestre, mettant à mal les défenses ukrainiennes.

Mais la question n’est pas que matérielle. L’armée ukrainienne a dépêché des renforts dans la zone menacée par l’avancée russe mais le chef de ses renseignements, Kirill Boudanov, a alerté sur l’absence de réserves, estimant que l’offensive russe visait à épuiser celles-ci. « Toutes nos forces sont soit ici [dans la région de Kharkov], soit à Tchassov Iar », a-t-il indiqué ce 14 mai. « J’ai utilisé tout ce que nous avons. Malheureusement, nous n’avons personne d’autre dans la réserve », a-t-il ajouté. K. Boudanov pense que la situation pourra être stabilisée sur ce front dans quelques jours, mais s’attend à court terme à une nouvelle attaque russe, cette fois dans la région de Soumy.
Depuis le 10 mai, le ministère russe de la Défense a revendiqué la prise d’une dizaine de localités. « Selon les dernières informations en provenance de Voltchansk, l’ennemi a progressé. Ils commencent à encercler la ville d’un côté », a confié le 13 mai Alexandre Skorik, élu au Conseil de Kharkov, au média ukrainien Espresso. Avant d’ajouter que « des combats de positions très difficiles se poursuivent. »

Selon le média russe Rybar, les quartiers nord de Voltchansk, qui se situe sur le flanc est de l’offensive russe, sont « pratiquement entièrement sous le contrôle des forces russes ». « Actuellement, l’ennemi connaît des succès tactiques », a concédé le même jour l’état-major des forces ukrainiennes. Quelque 6 000 civils auraient été évacués, selon les autorités locales.

D’après un haut responsable ukrainien cité par l’AFP, 30 000 soldats russes seraient engagés dans cette offensive. La situation est de plus en plus tendue pour l’armée ukrainienne sur le front, empirant depuis l’échec de sa contre-offensive de l’été 2023.

Recommandé pour vous