Logo Perspectives med

Surchauffe sociale : Une marche nationale programmée à Rabat

Le Front social marocain revient à la charge. Et lance un appel à participer à une marche nationale le dimanche 4 décembre à Rabat. La mobilisation vise à «protester contre ce que vit le peuple marocain en termes de prix exorbitants, de répression systématique et d'oppression sociale globale», signale un communiqué du Front.
Une marche nationale programmée à Rabat

La marche nationale se déroulera à 11h00, à partir de la place Bab El Had à Rabat et se tiendra sous le slogan «Tous contre la cherté, l’oppression et l’oppression».

La marche populaire appellera ainsi à «annuler les mesures injustes contenues dans le projet de loi de finances et adopter des mesures alternatives pour alléger le fardeau des prix élevés et de la pauvreté» et à «réduire les prix du carburant et nationaliser la société La Samir pour contribuer à la sécurité énergétique de notre pays et restituer les fonds pillés que le lobby du carburant a dévorés». Elle plaidera aussi pour la réduction des prix des denrées alimentaires de base, la sécurité alimentaire ainsi qu’un «dialogue social productif qui amène à répondre aux revendications des différentes couches de la classe ouvrière marocaine, au premier rang desquelles une augmentation respectable des salaires».

Le communiqué évoque aussi le «retrait de tous les projets de loi rétrogrades liés à la loi sur la grève, la loi sur les syndicats et les mesures de liquidation liées aux retraites», une réduction des prix des factures d’eau et d’électricité et des logements convenables pour les habitants des bidonvilles et des habitations insalubres». Et fait également valoir comme revendications, la fin des recrutements par contrat dans la fonction publique, «garantir des services publics gratuits et de qualité pour tous », notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation, «garantir le droit au travail et à l’indemnisation du chômage» et «le respect des libertés, notamment la liberté de travail syndical, la liberté d’organisation, d’expression et de manifestation, et la libération de tous les prisonniers politiques».

Recommandé pour vous