#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Sumar sous pression polisarienne : Y. Diaz réaffirme ses positions sur l’autodétermination

Previous slide
Next slide
Yolanda Diaz, patronne de Sumar, a tenté d’atténuer les retombées des déclarations d’Agustín Santos Maraver, deuxième sur la liste de son mouvement à Madrid aux législatives anticipées du 23 juillet, taxé par les partisans du Polisario d'être « pro-Maroc ».
Y. Diaz réaffirme ses positions sur l’autodétermination

« Nous défendons l’autodétermination du Sahara dans le cadre des résolutions des Nations unies », a précisé la ministre du Travail dans une interview accordée à la chaîne La Sexta. « Les droits de l’Homme ne peuvent être relativisés dans une partie du monde et toutes les listes de Sumar dans toute l’Espagne défendent exactement la même position », a-t-elle souligné.

Le diplomate A. S. Maraver a affirmé, dans une interview donnée la semaine dernière à EFE, que les violations des droits humains commises par le Maroc se limitent à des « cas individuels ». Il a également indiqué que l’organisation d’un referendum au Sahara occidental, comme l’exige le Polisario, « est irréaliste », arguant que le recensement des électeurs effectué par l’Espagne en 1974 « n’est plus adapté à la réalité démographique actuelle ». Des déclarations qui ont occasionné une levée de boucliers parmi les aficionados du Polisario.

Sumar a pris contact avec des membres de la délégation générale du Front en Espagne, très remontés contre la deuxième place accordée à l’ambassadeur sur la liste électorale. Les négociations se sont conclues par une déclaration du mouvement de Y. Diaz en faveur de « l’autodétermination du peuple sahraoui ».

Recommandé pour vous