#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Soutien social direct : A. Akhannouch agite la tirelire

Le chef du gouvernement a annoncé lundi le début du versement des premières tranches du soutien social direct aux familles éligibles, conformément aux critères d’admissibilité, après leur enregistrement dans le Registre Social Unifié (RSU) et l’obtention du seuil requis. Chaque famille bénéficiera d’au moins 500 Dh par mois. Un chèque social qui reste en-deçà des attentes.
Soutien social direct : A. Akhannouch agite la tirelire

Intervenant lors de la réunion du Conseil gouvernemental du lundi, Aziz Akhannouch a informé que la plateforme électronique dédiée au soutien direct avait déjà enregistré plus de 1,9 million de demandes, un nombre qui continue d’augmenter quotidiennement.

À partir du 28 décembre en cours, environ 1 million de familles éligibles au seuil dans le Registre Social Unifié, soit environ 3,5 millions de Marocains, recevront la première tranche de ce soutien financier. La valeur de cette tranche ne sera pas inférieure à 500 dirhams par famille, indépendamment de sa composition.

Le patron de l’Exécutif a souligné que seules les familles ayant soumis leurs demandes avant le 10 décembre en cours et dont les dossiers ont été traités seront bénéficiaires de cette première tranche. Les autres familles, ayant soumis leurs demandes après cette date, recevront leurs paiements en deux versements, en décembre et janvier, à la fin du mois prochain. Et a confirmé que les demandes des familles éligibles au seuil restent ouvertes, leur permettant de bénéficier ultérieurement du soutien social direct.

Concernant la réforme du système éducatif, A. Akhannouch a souligné que le gouvernement considère que la réforme du secteur ne peut atteindre ses objectifs qu’en renforçant la position et le rôle des enseignants. C’est dans cette optique que le gouvernement a travaillé à établir un climat de confiance avec cette catégorie en améliorant ses conditions matérielles et morales, comme le témoigne l’accord du 10 décembre en cours. Il a mis en avant que cet accord a approuvé une augmentation nette et générale des salaires d’au moins 1.500 dirhams par mois, la plus grande augmentation de l’histoire du royaume, représentant un coût de plus de 10 milliards de dirhams par an pour l’État.

Malgré les critiques persistantes concernant les conditions difficiles des sinistrés du séisme d’Al Haouz, il a estimé que le gouvernement a réussi à transformer ces défis en opportunités en veillant à la reconstruction rapide des régions touchées par le séisme et à réaliser leur développement. Il a déclaré que le gouvernement a géré cette crise avec rapidité et efficacité, conformément aux directives royales, démontrant ainsi la capacité du pays à se rétablir rapidement et à faire face à divers défis, ce qui a été largement salué au niveau international.

Recommandé pour vous