Logo Perspectives med

Soutien à l’Ukraine : Paris en pointe…

La conférence internationale de soutien à l'Ukraine, organisée à Paris mardi a permis de lever près d'un milliard d'euros de dons pour aider la population à passer l'hiver dans un pays aux infrastructures ravagées par les frappes russes, a annoncé Catherine Colonna, cheffe de la diplomatie française.

L’Ukraine disait avoir besoin de 800 millions d’euros d’aide d’urgence pour passer l’hiver et contenir les effets des attaques infligées par la Russie à ses infrastructures, notamment énergétiques. La communauté internationale réunie à Paris lui apporte l’aide.

Les 70 représentants de pays et d’organisations réunies à Paris ont dépassé les attentes de Kiev, avec près d’un milliard d’euros de dons promis. « Les experts sont en train de vérifier les annonces faites. Mais nous y sommes. Donc, d’ores et déjà un peu plus d’un milliard d’euros. Je parle bien d’engagements nouveaux acquis grâce à la tenue de cette conférence. Il s’agit de dons ou de contributions en nature. Quand on offre des millions d’ampoules LED, ça représente une certaine somme », a assuré la cheffe de la diplomatie française qui a souligné « l’impact concret sur la vie de millions d’Ukrainiens » représenté par ces dons. « Nous ne pouvons pas les laisser seuls face à l’hiver, face à l’agresseur et face aux difficultés que celui-ci veut lui imposer », a-t-elle ajouté.

Peu de temps avant l’intervention de Volodymyr Zelensky, son homologue français, Emmanuel Macron a souligné la volonté de la communauté internationale d’aider les Ukrainiens « à résister pendant cet hiver ».

Après les conférences de Lugano, Varsovie et Berlin ces derniers mois, cette rencontre, qui réunissait 70 délégations de pays et organisations internationales, dont plusieurs chefs de gouvernement, se voulait « pratico-pratique », a expliqué E. Macron, en présence de l’épouse de V. Zelensky et  Denys Chmyhal, Premier ministre ukrainien. L’objectif était de neutraliser la stratégie mise en œuvre depuis octobre par Moscou de bombarder les infrastructures, notamment énergétiques, pour faire souffrir la population ukrainienne et affaiblir la résistance pendant l’hiver.

Les intervenants de la conférence se sont concentrés sur cinq domaines fondamentaux – l’énergie, l’eau, l’alimentation, la santé et les transports – pour permettre à l’Ukraine de conserver des infrastructures essentielles en état de marche. Ces efforts s’ajoutent au soutien crucial en équipement militaire fourni par les Occidentaux, États-Unis en tête. L’Ukraine continue à exiger encore plus d’armes. Et les Américains prévoient déjà de fournir à Kiev des batteries de missiles Patriot, à charge de former les soldats ukrainiens à leur manipulation dans une des bases US en Allemagne. Moscou suit de près l’évolution de ce dossier…

A signaler que la Chine a boudé la réunion de Paris. En revanche, des ambassadeurs des pays du Golfe et de l’Inde étaient présents. Hun Sen, Premier ministre du Cambodge a exprimé sa « sincère appréciation » des « efforts actifs » d’E. Macron et ses « initiatives de dialogue » pour la résolution du conflit. Les déclarations récurrentes du président français sur d’éventuelles négociations de paix à venir hérissent une partie de ses alliés, notamment en Europe de l’Est, qui les jugent trop complaisantes avec Moscou.

Recommandé pour vous