#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Soft power : Le Maroc classé 3è en Afrique par Brand Finance

Le cabinet britannique Brand Finance vient de publier son classement annuel des pays les plus influents au monde. Les trois pays africains les plus influents sont l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Maroc. A noter les progressions significatives du Botswana, du Soudan, des Seychelles, de la RDC ou encore du Sénégal.
Le Maroc classé 3è en Afrique par Brand Finance

Lors de sa rencontre annuelle Global Soft Power tenue le 2 mars, le cabinet britannique Brand Finance a présenté son classement 2023 des nations les plus influentes du monde en analysant 121 pays. Seuls 20 pays africains y figurent. Il s’agit de l’Égypte 38e mondial, l’Afrique du Sud 40e, le Maroc 55e, Maurice 67e, Seychelles 74e, Tunisie 83e, Rwanda 85e, Algérie 86e, Côte d’Ivoire 87e, Ghana 92e, Nigeria 93e, Soudan 95e, Botswana 96e, Tanzanie 98e, Kenya 100e, Sénégal 103e, RDC 107e, Cameroun 109e, Ethiopie 110e et l’Angola 111e.

En comparant avec le classement précédent, trois pays du continent africain – l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Maroc – ont tous perdu en influence sur les huit piliers du Soft Power établis par l’étude : affaires et commerce, gouvernance, relations internationales, culture et traditions, médias et communication, éducation et science, population et valeurs, puis avenir durable.

Toutefois, d’autres pays africains tels que le Botswana (+16), le Soudan (24), les Seychelles (+16), la République démocratique du Congo (+9) et le Sénégal (+7) ont connu des progressions significatives.

La Tanzanie (+3), le Cameroun (+3), l’île Maurice (+4) et l’Angola (+3) ont eu une progression moins notable.

En outre, la Tunisie (-7), la Côte d’Ivoire (-9), le Ghana (-6), le Kenya (-5) et l’Éthiopie (-7) ont subi une régression. Tandis que le Rwanda (-11 places), l’Algérie (-11 places) et le Nigeria (-24 places) ont constaté une chute plus marquée.

« Les marques des pays d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne sous-performent dans l’indice. L’Afrique du Sud est le leader régional en Afrique subsaharienne, même si, comme le Brésil, elle a également chuté dans le classement cette année avec une 40e place au niveau mondial, contre la 34e l’année dernière. Le pays reste confronté à d’importants défis sur son marché du travail, des niveaux élevés de pauvreté et d’inégalité économique, des problèmes de sécurité et taux de criminalité élevés et des contraintes structurelles telles que les pénuries d’énergie. Cela s’est traduit par des déclins dans tous les piliers à l’exception de la culture et des traditions », précise le rapport.

Les grands gagnants de cette année sont les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne qui se sont positionnés dans le top 3 du classement.

Recommandé pour vous