#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Réseau CPCCAF : Implication marocaine dans l’essor du business

Hassan Sakhi, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Rabat-Salé-Kénitra (RSK), a été élu, lundi à Yaoundé, vice-président de la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), chargé de la zone Afrique du Nord.

Cette élection a eu lieu en marge de la 46ème Assemblée Générale de la CPCCAF, marquée par l’investiture du nouveau bureau, présidé par Christophe Eken, président de la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun, précise un communiqué de la CCIS RSK.

S’exprimant à cette occasion, H. Sakhi a dévoilé les grandes lignes de sa stratégie globale axée principalement sur le développement de projets en faveur des entreprises de la zone d’Afrique du Nord ainsi que les manifestations prévues pour la mandature 2022-2024, dédiées principalement au renforcement des capacités des chambres consulaires membres du réseau CPCCAF et l’appui de leurs ressortissants.

Il a en ce sens rappelé, ajoute le texte, que le Maroc, à travers la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, a présenté sa candidature pour abriter plusieurs manifestations économiques et réaliser différents projets en faveur du secteur privé.

Ces initiatives s’inscrivent dans le droit fil des hautes orientations royales en faveur de la promotion de la coopération sud-sud et de la collaboration entre hommes d’affaires et investisseurs africains, fer de lance de la nouvelle dynamique entrepreneuriale en Afrique.

A noter que la CPCCAF, créée en 1973, est une association à but non lucratif avec pour objectifs la promotion et la structuration du secteur privé africain et le développement des relations commerciales entre l’Union Européenne et l’Afrique. Elle compte 131 chambres membres, dont 26 pays africains impliqués. Elle élabore et met en œuvre des programmes de coopération pour le renforcement des capacités et des compétences des structures africaines d’accompagnement des entreprises, comme les chambres, et mène des actions de coopération sur le terrain, en Afrique, dans des domaines tels que la formation et l’emploi, l’insertion des jeunes et des femmes, la transition écologique et la sécurité économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous