#Libération_Palestine

Logo Perspectives med
Previous slide
Next slide

Report du forum du Néguev : Le dilemme marocain…

Previous slide
Next slide
Ferré par les fameux accords d’Abraham qui ont scellé la normalisation des relations entre Rabat et Tel-Aviv, trajectoire diplomatique fortement rejetée par l’opinion publique, le Maroc est en proie à un dilemme. Car tout ce sur quoi tablait le génie diplomatique à travers cette « normalisation » semble s’éloigner. L’entité sioniste n’entend rien lâcher en matière de politique de colonisations de peuplement qui se fait au détriment des Palestiniens. Comme elle tergiverse en ce qui concerne le dossier saharien. Autant dire que le retour sur investissement est loin d’être au « top » !
Report du forum du Néguev

Tout en étant « disposé à l’accueillir à la rentrée », le Royaume « espère que le contexte politique sera favorable », pour la tenue au Maroc du 2ème Forum du Néguev, déjà reporté plusieurs fois. C’est ce qu’a déclaré Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères lors d’un point de presse tenu vendredi à Rabat, à l’issue de ses entretiens avec Ignazio Cassis, Conseiller fédéral suisse, chef du Département fédéral des Affaires étrangères.

Justement, le « contexte politique » tendu a contraint l’administration Biden de demander le report de la rencontre, prévue en juillet au Maroc. La décision a été prise en riposte au feu vert du gouvernement d’extrême-droite israélien à la construction de milliers de colonies en Cisjordanie occupée. « Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par la décision d’Israël d’aller de l’avant avec son projet de construction de plus de 4 000 colonies en Cisjordanie occupée », a déclaré Matthew Miller, porte-parole du Département d’Etat US.

« Nous espérons que le contexte sera favorable à la tenue de cet évènement important d’une part, mais aussi à ce qu’il produise des résultats, d’autre part », a souligné N. Bourita. Pour le chef de la diplomatie marocaine, « le Forum du Néguev est porteur d’une idée de coopération et de dialogue, contraire à tout ce qui est action provocatrice, unilatérale, ou décision portée par des radicaux des deux côtés, mais surtout du côté israélien, par rapport aux territoires arabes occupés ». Et d’ajouter, enfin, que « le Royaume considère le Forum du Néguev comme étant un cadre de coopération et de dialogue régional ultime et pertinent, qui peut apporter des réponses positives à plusieurs enjeux. »

Recommandé pour vous