#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Putsch déjoué en RDC : Implication US ?

L'armée de la République démocratique du Congo a annoncé dimanche 19 mai avoir déjoué une « tentative de coup d'Etat » ayant impliqué « des étrangers et des Congolais ». Deux policiers et un assaillant seraient décédés. L'ambassadrice des Etats-Unis s'est dite « préoccupée par les rapports faisant état de citoyens américains prétendument impliqués ».
Putsch déjoué en RDC : Implication US ?

« Une tentative de coup d’Etat a été étouffée dans l’œuf par les forces de défense et de sécurité », a déclaré dimanche le général Sylvain Ekenge, porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo, dans un court message diffusé à la télévision nationale. « Cette tentative a impliqué des étrangers et des Congolais » qui ont « tous été mis hors d’état de nuire, leur chef y compris », a-t-il ajouté, en appelant la population à « vaquer librement et tranquillement à ses occupations ».

En RDC, « une tentative de coup d’État a été étouffée dans l’œuf », annonce le porte-parole des FARDC. Impliqués, des « étrangers et des Congolais ont été mis hors d’état de nuire, leur chef y compris », précise le Général Sylvain Ekenge. La situation est retournée au calme à Kinshasa, selon l’AFP. Toujours selon l’agence, des tirs avaient été entendus en fin de nuit, dimanche 19 mai, aux abords du « palais de la Nation », qui abrite les bureaux du président Félix Tshisekedi. Avant cela, des hommes armés avaient attaqué le domicile du ministre de l’Économie, Vital Kamerhe, situé à proximité, dans la commune de la Gombe.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos pour l’heure non confirmées montrent des hommes armés, vêtus de treillis. Parmi eux, des individus blancs. Des images d’un homme menotté au sol ont aussi circulé, avec des photos d’un passeport américain. Le porte-parole de l’armée, Sylvain Ekenge a indiqué à Reuters que 50 personnes avaient été arrêtées, dont trois ressortissants américains. Il a aussi déclaré que le chef putschiste se nommait Christian Malanga, un politicien congolais résidant aux Etats-Unis. « Je suis choquée par les événements de ce matin et très préoccupée par les rapports faisant état de citoyens américains prétendument impliqués », a déclaré Lucy Tamly, ambassadrice des Etats-Unis à Kinshasa, sur X. « Soyez assurés que nous coopérerons avec les autorités de la RDC dans toute la mesure du possible alors qu’elles enquêtent sur ces actes criminels », a ajouté la diplomate.

Il y a eu « une attaque armée » a rapporté Hidetoshi Ogawa l’ambassadeur du Japon à Kinshasa, sur X. Kamerhe « n’a pas été touché (…) Deux policiers et un assaillant sont morts, d’après des sources informées », avait-il ajouté. F. Tshisekedi, président depuis janvier 2019, a été réélu haut la main dès le premier tour de la présidentielle du 20 décembre, avec plus de 73% des voix. Son parti a remporté 90% des sièges de députés. La nomination du gouvernement n’a pas encore eu lieu. Le pays fait par ailleurs face, à l’Est, à une grave crise sécuritaire. Le groupe rebelle M23, soutenu par le Rwanda, occupe de vastes pans de territoire de la province du Nord-Kivu.

Recommandé pour vous