Logo Perspectives med

Pression migratoire sur Melilla : Les Européens appellent Madrid à plus de flexibilité

Cinq mois après le drame Nador-Melilla du 24 juin, le Conseil de l’Europe a appelé l’Espagne à « protéger les droits des réfugiés, des demandeurs d'asile et des migrants ». Une recommandation a été faite mardi 29 novembre, par Dunja Mijatovic, commissaire du Conseil de l'Europe aux droits de l'Homme, indique l’AFP.
Pression migratoire sur Melilla

Après avoir déploré l’absence « d’accès véritable à l’asile » pour les migrants à la frontière de Melilla, la responsable a demandé aux autorités espagnoles de traiter de « manière globale » cette situation afin de garantir aux réfugiés d’entrer par « des voies légales et sûres » en Europe. D. Mijatovic a émis le souhait que les « responsables de violations des droits de l’Homme rendent des comptes de manière effective ».

La commissaire au Conseil de l’Europe s’est aussi déclarée préoccupée par les opérations de « rapatriements à chaud » de migrants entrés en Espagne vers le Maroc. Elle a exhorté les Etats à contrôler leurs frontières « dans le plein respect de toutes les normes internationales applicables en matière des droits de l’Homme ».

D. Mijatovic a effectué une visite, du 21 au 25 novembre à Madrid et Melilla, pour recueillir des informations sur les circonstances de la mort, le 24 juin, d’une trentaine de migrants alors qu’ils tentaient d’accéder à Melilla.

Le Conseil de l’Europe est une organisation intergouvernementale, créée en mai 1949, basée à Strasbourg mais qui n’a aucun lien avec les institutions de l’Union européenne. Le tour de table du CE est composé de 46 Etats.

Recommandé pour vous