#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Plus de deux mois après l’offensive contre Gaza : L’armée sioniste a tué au moins 18.000 Gazaouis, en majorité des enfants

Toutes les composantes de la résistance palestinienne à Gaza, et non seulement le Hamas, continuent de faire face aux forces d’occupation israéliennes qui pénètrent dans la bande et ciblent les rassemblements militaires israéliens. Le bilan des raids et bombardements indiscriminés de l’armée sioniste a déjà dépassé les 18.000 morts, en majorité des enfants et des femmes. Ce qui n’a pas empêché Washington de bloquer une résolution de trêve au Conseil de sécurité, ce qui équivaut à un feu vert accordé à Tel-Aviv, et de valider la vente de plus de 40.000 obus pour les chars israéliens engagés contre les Gazaouis.
L’armée sioniste a tué au moins 18.000 Gazaouis, en majorité des enfants

Plusieurs factions de résistance ont annoncé leurs opérations. Les Brigades al-Qassam, branche militaire du Hamas, ont assuré avoir piégé deux forces israéliennes dans deux embuscades au nord de la bande de Gaza. Ces attaques ont eu lieu dans le quartier Cheikh Radwan et la région al-Karameh. Les combattants des Qassam se sont retirés des lieux après avoir éliminé leurs membres, précise le bras armé du Hamas.

Ce dernier a revendiqué d’autres opérations samedi dont un tir d’obus Al-Yassin 105 contre un char israélien Merkava dans l’axe à l’est de la ville de Khan Younes, des tirs d’obus de mortier de gros calibre contre des salles de commandement de l’occupation dans l’axe sud de la ville de Gaza, ainsi que contre des forces d’occupation qui pénétraient dans l’axe nord de la ville de Khan Younes. Des tirs d’obus al-Yassin 105 ont ciblé 4 véhicules militaires dans le quartier Zeytoun dans la ville de Gaza, outre le tir d’un obus Chouaz sur un véhicule de transport de soldats au nord de Khan Younes.

Les -Qassam ont également affirmé que la colonie du kibboutz Magin avait été la cible d’une attaque de roquettes. Des sirènes y ont retenti à ainsi qu’à Nir Oz dans l’enveloppe de la bande de Gaza.

Abou Ubaida, porte-parole du Hamas, a indiqué que durant les dernières 24 heures, « nous avons détruit partiellement ou entièrement 24 véhicules israéliens et avorté une tentative de libération d’un détenu israélien ». Les Qassam assurent que leurs combattants ont fait exploser une maison sur l’axe de l’est de Khan Younes , dans laquelle des soldats israéliens étaient retranchés avec des engins explosifs et un engin antipersonnel et d’avoir ouvert le feu, les tuant et les blessant.

Un bombardent Tel Aviv avec une salve de roquettes a aussi été revendiqué en réponse aux massacres sionistes contre des civils. D’ailleurs, d’énormes explosions ont secoué Tel-Aviv et des informations font état des missiles tombés au large de la mer…

Les Qassam assurent, enfin, avoir déjoué la tentative de l’ennemi israélien de pénétrer profondément dans le camp de Jabalia à Gaza et détruit un grand nombre de ses véhicules d’incursion .

Simultanément, les Brigades Al-Qods, branche militaire du Jihad islamique, ont annoncé avoir ciblé, via des d’obus de mortier un attroupement de soldats israéliens à proximité du Centre culturel dans l’axe Al-Taqaddum, à l’est de Khan Younes. Et tiré contre un véhicule militaire israélien dans lequel plusieurs soldats se réfugiaient dans l’axe Cheikh Radwan, à l’ouest de Gaza, faisant tomber des victimes directes. Ziyad Nakhala, leader du Jihad islamique a assuré, de son côté, que « les factions de la résistance sont disposées à poursuivre le combat avec l’ennemi et à protéger le peuple palestinien ».

Résistance tous azimuts

Vendredi soir, les Qassam ont assuré avoir visé sur les axes de combat dans la journée 21 véhicules, les détruisant totalement ou partiellement. Et les Brigades al-Qods ont indiqué en avoir visé 9, dont un bulldozer, sur les axes de progression au nord de l’enclave, à Deir al-Balah et Khan Younès.

Les Brigades Al-Aqsa, branche militaire du Fatah, ont revendiqué la responsabilité d’avoir ciblé un char et un véhicule de transport de troupes avec des obus M/D sur l’axe Cheikh Radwan-Al-Ayyadah, assurant qu’il été détruit .

De leur côté, les Brigades du Martyr Abu Ali Moustafa, branche militaire du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), ont annoncé qu’elles menaient de violents affrontements avec les forces d’occupation à la périphérie du camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza. Quant aux Brigades de la Résistance nationale/Forces du martyr Omar Al-Qassim, branche militaire du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP), elles ont revendiqué le tir de roquettes en direction de la colonie de Raïm.

Abou Khaled, leur porte-parole a publié un rapport militaire sur l’évolution des affrontements dans la bande de Gaza, dans lequel il affirme que les Moudjahidines mènent des combats acharnés contre les forces d’occupation dans la bande de Gaza. Il a ajouté que la résistance s’efforce d’entraver ses mouvements et de lui infliger de lourdes pertes. Dans ce contexte, il a affirmé que les résistants ont affronté les forces d’occupation au rond-point de Bani Suhaila, où ils ont détruit plusieurs  véhicules militaires appartenant à l’occupation, dont des chars et des transports de troupes. Il a annoncé que les combattants avaient réussi à cibler les soldats de l’occupation israélienne et à infliger des pertes parmi les officiers.

Abou Khaled a affirmé que sur les axes de combat au nord-est de Khan Younes, les combattants ont réussi à cibler un véhicules de transport de troupes de l’occupation israélienne avec des armes antichar et à le détruire laissant ceux qui se trouvaient à l’intérieur morts et blessés.

Côté israélien, on assure que le nombre des militaires tués depuis le début de l’offensive terrestre dans la bande de Gaza s’élève à 102 (Chiffres officiels) L’armée d’occupation a aussi reconnu la mort de 5 militaires dans des combats, samedi, dans la bande de Gaza dont 4 dans le sud. Des sources privées ont déclaré qu’un hélicoptère israélien a atterri dans le nord de Gaza pour transporter des militaires morts et blessés de l’armée israélienne. Selon les médias israéliens, la veille vendredi, 40 soldats israéliens ont été transportés à l’hôpital Soroka à Beersheva dont 10 dans un état grave. L’armée d’occupation a fait état que depuis le 7 octobre, 5.000 militaires israéliens ont été blessés dont 100 dans les yeux.

A signaler qu’après avoir opposé son véto à une résolution soumise au Conseil de sécurité pour instaurer une trêve, les Américains, via le département d’Etat, a donné son aval au Pentagone pour livrer à Tel-Aviv des obus de char 120 pour l’équivalent 106 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous