#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

P. Sanchez reçu par le Roi, à Rabat : Les relations maroco-espagnoles entament une nouvelle étape

Comme prévu, le Roi a reçu jeudi, au Palais Royal de Rabat, Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol, qui effectue, à l’invitation du souverain, une visite au Maroc dans le cadre d’une nouvelle étape de partenariat entre le Maroc et l’Espagne.

Cette audience, qui s’inscrit dans le prolongement de l’entretien téléphonique intervenu le 31 mars entre le Roi Mohammed VI et le Président du Gouvernement Espagnol, vient en concrétisation de la lettre adressée le 14 mars par Pedro Sanchez au Souverain et dans laquelle le Gouvernement espagnol s’engage à inaugurer une nouvelle phase dans les relations entre les deux Royaumes, basée sur la transparence et le respect mutuel. La nouvelle dynamique dans les relations bilatérales vient en écho à l’appel royal, lors du discours du 20 août 2021, à inaugurer une étape inédite entre Rabat et Madrid.

Au cours de cette audience, Pedro Sanchez, a tenu à réaffirmer la position de l’Espagne sur le dossier du Sahara, considérant l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend.

A cette occasion, le Roi et le Président du Gouvernement Espagnol ont réitéré la volonté d’ouvrir une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays, fondée sur le respect mutuel, la confiance réciproque, la concertation permanente et la coopération franche et loyale.

 À cet égard, il a été notamment convenu la mise en œuvre d’actions concrètes dans le cadre d’une feuille de route couvrant l’ensemble des domaines du partenariat, intégrant toutes les questions d’intérêt commun.

Par ailleurs, l’audience accordée au Chef de l’exécutif espagnol a été l’occasion de passer en revue les différents volets d’intérêt commun dans leurs composantes politique, économique, sécuritaire et culturelle. Les questions régionales et internationales ont également été au menu de ces entretiens.

Ont assisté à cette audience du côté espagnol, José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères, de l’Union Européenne et de la Coopération, Ricardo Diez-Hochleitner, ambassadeur d’Espagne à Rabat, et du côté marocain, Fouad Ali El Himma, Conseiller de SM le Roi, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et Karima Benyaich, ambassadeur du Roi à Madrid,.

Dans une Déclaration conjointe adoptée au terme des discussions approfondies entre le Roi Mohammed VI et le Président du Gouvernement espagnol, l’Espagne « reconnaît l’importance de la question du Sahara pour le Maroc ainsi que les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations Unies pour trouver une solution mutuellement acceptable ».

Déclaration conjointe 

« A l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Président du Gouvernement espagnol, S.E. Pedro Sánchez, a effectué une visite officielle au Royaume du Maroc, le 7 avril 2022.

Au cours de cette visite, Sa Majesté le Roi et S.E. le Président du Gouvernement espagnol ont eu des discussions approfondies au sujet des relations bilatérales.

Au terme de ces discussions, la déclaration suivante a été adoptée :

La lettre adressée par le Président du Gouvernement espagnol, S.E. Pedro Sánchez, à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 14 mars 2022 ainsi que l’entretien téléphonique entre le Souverain et le Président du Gouvernement espagnol, le 31 mars, ont ouvert une nouvelle page dans les relations entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne.

Le Maroc et l’Espagne, conscients de l’ampleur et de l’importance stratégique des liens qui les unissent et des aspirations légitimes des deux peuples à la paix, à la sécurité et à la prospérité, entament aujourd’hui la construction d’une nouvelle étape dans leur relation bilatérale. Basée sur les principes de transparence, de dialogue permanent, de respect mutuel, de respect et de mise en œuvre des engagements et des accords signés par les deux parties, cette nouvelle étape répond à l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à « inaugurer une étape inédite dans les relations entre les deux pays », et de Sa Majesté le Roi Felipe VI à « marcher ensemble pour matérialiser cette nouvelle relation ». Elle correspond, également, à la volonté du Président du Gouvernement espagnol, S.E. Pedro Sánchez de « construire une relation sur des fondements plus solides». Dans cet esprit, les deux pays entendent établir une feuille de route durable et ambitieuse.

La visite, au Maroc, du Président du Gouvernement espagnol constitue un moment important pour consolider cette feuille de route et définir les priorités de la prochaine Réunion de Haut Niveau devant se tenir avant la fin de l’année en cours.

Sur cette base, la nouvelle feuille de route comprend les éléments suivants :

1. L’Espagne reconnaît l’importance de la question du Sahara pour le Maroc ainsi que les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations Unies pour trouver une solution mutuellement acceptable. A ce titre, l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend.

2. Les sujets d’intérêt commun seront traités dans un esprit de confiance, dans la concertation, loin des actes unilatéraux ou des faits accomplis.

3. La pleine normalisation de la circulation des personnes et des marchandises sera rétablie de façon ordonnée, y compris des dispositifs appropriés de contrôle douanier et des personnes au niveau terrestre et maritime.

4. Les liaisons maritimes de passagers entre les deux pays seront rétablies immédiatement et de façon graduelle jusqu’à l’ouverture de l’ensemble des fréquences. 5. Les préparatifs pour l’opération Paso del Estrecho/Marhaba seront entamés dans cette même perspective.

6. Le groupe de travail sur la délimitation des espaces maritimes dans la façade atlantique sera réactivé, dans l’objectif de réaliser des avancées concrètes.

7. Des discussions concernant la gestion des espaces aériens seront engagées. 8. La coopération dans le domaine des migrations sera relancée et renforcée. Le Groupe Permanent Hispano-Marocain sur la Migration se réunira prochainement.

9. La coordination dans le cadre des présidences respectives du processus de Rabat, pendant la période 2022-2023, sera menée de manière à mettre en exergue la coopération exemplaire entre les deux pays dans ce domaine, à la faveur d’une approche globale et équilibrée du phénomène migratoire.

10. La coopération sectorielle sera réactivée dans tous les domaines d’intérêt commun : économique, commercial, énergétique, industriel et culturel, entre autres.

11. La facilitation des échanges économiques et des liaisons entre les deux pays, fera l’objet d’une réunion prochainement.

12. Le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur sera prioritaire dans cette nouvelle étape. Un groupe de travail spécifique sera établi, à cet effet.

13. La coopération culturelle sera renforcée. Dans ce cadre, un groupe de travail sectoriel dans le domaine de la Culture et des Sports sera établi. Un nouvel élan sera imprimé au Conseil d’Administration de la Fondation des Trois Cultures. 14. Les rapports d’activité des réunions et Groupes de travail établis ou réactivés seront présentés à la Réunion de Haut Niveau.

15. Les deux pays entameront des échanges sur la mise à jour du Traité de Bon Voisinage, d’Amitié et de Coopération, de 1991, sur la base des principes, des paramètres et des priorités devant guider leurs relations bilatérales, dans les années à venir.

16. Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président du Gouvernement espagnol, S.E. Pedro Sánchez, désigneront un comité en charge de la mise en œuvre de la présente déclaration, dans un délai de 3 mois ».

 

Moment historique

P. Sanchez a qualifié, jeudi soir à Rabat, de « moment historique » la nouvelle étape dans les relations entre le Maroc et l’Espagne. « L’Espagne et le Maroc sont deux pays voisins, amis et partenaires, ce qui explique le caractère stratégique de leurs relations bilatérales », a souligné le chef de l’Exécutif espagnol, relevant que la consolidation de la coopération bilatérale sera bénéfique pour les deux Royaumes. L’interdépendance entre les deux pays dans tous les domaines est une réalité indéniable et il est de la responsabilité des deux gouvernements de renforcer et de resserrer les liens d’amitié et la relation stratégique bilatérale, a-t-il soutenu.

Le gouvernement espagnol souhaite que la nouvelle étape des relations bilatérales soit basée sur des principes solides identifiés dans une feuille de route claire, qui permet la gestion des questions d’intérêt de manière concertée dans le cadre du bon voisinage, loin des actes unilatéraux, a-t-il insisté.

P. Sanchez a, dans ce sens, rappelé que l’audience que lui a accordée le Roi a été l’occasion d’aborder et de définir une nouvelle feuille de route durable et ambitieuse qui guidera cette nouvelle phase entre les deux pays.

Il a aussi mis l’accent sur la déclaration conjointe adoptée au terme de ses discussions avec le Roi, notamment la nouvelle feuille de route qui comprend plusieurs éléments, dont la pleine normalisation de la circulation des personnes et des marchandises qui sera rétablie de façon ordonnée, le rétablissement immédiat et de façon graduelle des liaisons maritimes de passagers entre les deux pays jusqu’à l’ouverture de l’ensemble des fréquences et les préparatifs pour l’opération Paso del Estrecho/Marhaba.

P. Sanchez a également évoqué la réunion prochaine du Groupe Permanent Hispano-Marocain sur la Migration et la création d’autres groupes dans les domaines économique, énergétique, sportif, culturel et des infrastructures, entre autres.

Les résultats des activités de ces groupes de travail seront soumis à la Réunion de Haut niveau, prévue avant la fin de l’année, a-t-il précisé.

Les deux Royaumes ouvrent ainsi une nouvelle page dans leur longue histoire commune qui permettra de relever les défis en toute sérénité et de tirer profit des multiples opportunités d’avenir à la faveur d’une collaboration étroite et mutuellement bénéfique, a-t-il souligné. « Nous entamons cette nouvelle étape dans la relation entre l’Espagne et le Maroc avec espoir et responsabilité, car elle contribuera concrètement à garantir les intérêts, la stabilité et l’intégrité de nos deux pays », a conclu P. Sanchez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous