#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

P. Sanchez à Rabat : Rompre le pain et plus si affinités…

Le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie, a annoncé que sur invitation du Roi Mohammed VI, le Président du Gouvernement espagnol Pedro Sanchez effectuera jeudi 7 avril, une visite officielle au Maroc.

Le communiqué précise qu’à cette occasion, le Souverain aura des entretiens officiels avec le Président du Gouvernement espagnol. P. Sanchez sera également l’invité d’un iftar offert en son honneur par le Roi Mohammed VI.

On signale côté espagnol que P. Sanchez sera accompagné de José Manuel Albares, chef de la diplomatie espagnole, même si aucune annonce officielle n’a été encore faite par La Moncloa à ce sujet. ABC, journal conservateur et monarchiste et El Pais considéré proche des socialistes, l’invitation royale à l’Iftar concerne les deux responsables espagnols.

A l’exception de la rencontre avec le roi Mohammed VI, le programme de la visite de P. Sanchez au Maroc est en cours de finalisation, a indiqué mardi J.M. Albares.

Il est prévu que le chef de l’exécutif espagnol «ait un agenda parallèle» et «distinct de l’agenda officiel», pour la journée du vendredi 8 avril, a affirmé le chef de la diplomatie espagnole, lors d’un point de presse organisé au terme de la réunion du conseil des ministres.

J. M. Albares avait évité lundi d’évoquer toute question ou référence au Maroc et à l’Algérie lors de la conférence de presse tenue à l’issue de la troisième assemblée générale de l’Alliance du Sahel (G5 Sahel), présidée à Madrid par l’Espagne en présence de la Mauritanie, du Tchad et du Niger. Les journalistes avaient été briefés que « le ministre ne répondrait qu’aux questions de l’Alliance du Sahel ».

Sur la région du Sahel et au Mali, où l’Espagne a une mission militaire avec 550 hommes, J.M. Albares s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire. Le Mali et le Burkina Faso n’ont pas participé à l’assemblée après les coups d’Etat qui ont eu lieu. De son côté, Mahamat Hamid Kaoua, ministre tchadien de l’Economie, a appelé à davantage de soutien à cette région clé pour la sécurité espagnole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous