#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

N. Bourita à Tokyo : Le Japon veut booster ses relations avec le Maroc

Après avoir pris part au Forum sino-arabe à Pékin, sommet marqué par la participation de XI Jinping, chef de l’Etat chinois, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères a mis le cap sur le Japon. Histoire de relancer la coopération bilatérale. Tokyo s’est exprimé, à cette occasion, sur le dossier saharien en louant l’initiative marocaine d’autonomie.
N. Bourita à Tokyo : Le Japon veut booster ses relations avec le Maroc

Le Japon souhaite explorer les moyens de renforcer ses relations économiques avec le Maroc, a indiqué, vendredi à Tokyo, Yoko Kamikawa. ministre japonaise des Affaires étrangères. En tant que porte d’entrée au marché africain et passerelle entre l’Europe et l’Afrique, le Maroc possède un potentiel important dans de nombreux domaines, notamment dans les secteurs de l’investissement et des affaires, a affirmé la cheffe de la diplomatie nippone, lors d’un point de presse.

K. Kamikawa, qui répondait à une question sur le séjour au Japon, de N. Bourita, chef de la diplomatie marocaine, a relevé que le royaume a œuvré, ces dernières années, pour attirer des investissements. A ce titre, elle a évoqué l’intérêt de plusieurs entreprises japonaises, qui souhaitent s’installer au Maroc. Elle a, en outre, souligné que le Maroc et le Japon entretiennent des relations amicales de longue date, basées sur les liens d’amitié existant entre les famille royale et impériale.

La visite de N. Bourita au Japon est l’occasion de renforcer les relations entre les deux pays et d’approfondir leur coopération bilatérale, a-t-elle souligné, notant qu’elle aura des discussions « franches » avec son homologue marocain. Les questions régionales, dont la situation au Moyen-Orient, seront à l’ordre du jour.

Dossier saharien

Le jour même, le Japon a exprimé son « appréciation des efforts sérieux et crédibles du Maroc » dans le cadre de l’initiative d’autonomie pour le règlement de la question du Sahara. Y. Kamikawa a exprimé cette position lors de ses entretiens à Tokyo avec le ministre marocain des Affaires étrangères, a indiqué un communiqué de la diplomatie japonaise dans. Se basant sur la position «constante » du Japon, la responsable s’est référée à « l’initiative marocaine d’autonomie, présentée le 11 avril 2007 au secrétaire général de l’ONU », soulignant les efforts « sérieux et crédibles du Maroc pour faire avancer le processus vers la résolution de la question ».

N. Bourita s’est félicité de cette position.

Recommandé pour vous