#Libération_Palestine

Logo Perspectives med

Médias et armée en Israël : Les défaillances établies le 7 octobre mises en épingle

Les médias israéliens ont révélé plus de détails sur les discussions qui ont eu lieu au sein de l’armée israélienne au cours des derniers jours avant l’attaque du Hamas du 7 octobre.
Médias et armée en Israël : Les défaillances établies le 7 octobre mises en épingle

Citant des responsables israéliens, le journal israélien Haaretz a rapporté que « les hauts commandants de l’armée avaient tenu des consultations urgentes la nuit précédant l’opération Déluhe Al-Aqsa, concernant une éventuelle attaque du Hamas ». Le journal a ajouté que « l’armée n’a pas évacué le Nova Music Festival malgré les avertissements des services de renseignement concernant une éventuelle attaque ». Il a souligné que « les participants à la réunion au ministère de la Défense ont conclu que le Hamas menait un entraînement à la frontière de Gaza et ne se préparait pas à une attaque ».

Il y a quelques jours, Yedioth Ahronoth a révélé de nouveaux détails sur l’échec de la sécurité israélienne mis en lumière par le déluge d’Al-Aqsa, confirmant « un lamentable échec des estimations de sécurité selon lesquelles le Hamas n’a aucune intention d’escalade ».

Un rapport de Yossi Yehoshua, son analyste des affaires militaires, relève que « de hauts responsables israéliens, dont le commandant de l’armée de l’air israélienne, Aluf Tomer Bar, le chef de la division du renseignement militaire Aman, Aharon Haliva, et le chef de la Brigade de Recherche de l’Armée, ont été exclus de la séance. Des consultations de haut niveau ont eu lieu la dernière nuit avant l’attaque de la résistance palestinienne contre les colonies d’occupation dans la zone de l’enveloppe de Gaza ».

De son côté, le journal britannique The Guardian a rapporté que l’armée d’occupation avait conclu que « le Hamas avait planifié depuis des années et dressé des cartes détaillées avec l’aide d’espions présents dans les territoires occupés pour mener à bien l’attaque du 7 octobre ».

De l’autre côté de l’Atlantique, le New York Times a rapporté la semaine dernière que  « les responsables israéliens ont vu un plan détaillé de 40 pages pour une attaque du Hamas, mais celui-ci a été exclu parce qu’il a été jugé trop difficile à mettre en œuvre pour le Hamas ».

Les responsables israéliens continuent de se lancer les accusations, tenant Benyamin Netanyahu, actuel chef du gouvernement, pour responsable de l’échec qui a conduit au succès de Déluge d’Al-Aqsa. Cela survient alors que les factions de la résistance palestinienne continuent de cibler les concentrations militaires des forces israéliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique

Recommandé pour vous